RELIGION

HCCT La Ld ne veut pas d’une ‘’institution de plus ou de trop’’

  • Date: 3 novembre 2016

La Ligue démocratique souligne, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, avoir  ‘’pris acte de l’installation officielle du Haut Conseil des Collectivités Territoriales’’. Mais Mamadou Ndoye et Cie invitent son président Ousmane Tanor et ses collègues, à prouver que le chef de l’Etat n’avait pas tort en créant cette institution et qu’ils méritent d’y siéger.

 La mise en place du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct) suscite toujours débat. Si l’Apr parle d’aubaine pour les collectivités locales, la Ld ne veut que le Hcct soit une institution superfétatoire. En effet la Ligue démocratique exhorte les Hauts conseillers investis de la confiance des élus locaux et du Président de la République à tout mettre en œuvre pour faire de cette nouvelle institution, ‘’non pas une de plus, ou une de trop, mais un cadre de réflexion, d’échanges et d’élaboration de propositions fortes pour le renforcement de la décentralisation et pour une meilleure gouvernance locale au service exclusif des territoires et des populations dont la plupart attendent encore que leurs véritables préoccupations soient effectivement prises en charge.’’

S’agissant de la vie du Parti, la Ld se réjouit du plein succès des 7èmes éditions des Journées hivernales organisées par la Coordination des Cadres (CdC) sur le thème : « Où en est le Sénégal ? Où va le Sénégal ? Quelle offre politique de gauche pour un meilleur Sénégal ? ».

Par ailleurs, les Jallarbistes se sont félicités du succès de la tournée du Secrétaire général Mamadou Ndoye, accompagné d’une forte délégation du Bureau Politique, dans la région de Louga du 24 au 28 octobre 2016. Une tournée au cours de laquelle, mentionne-t-on dans le communiqué, le Jallarbiste en chef a parlé avec les populations des fondamentaux de l’Etat et de la République, la constitution du budget et ses finalités, en tant que variables de l’économie politique, l’identité et les valeurs du Parti.

Aussi, les populations ont saisi cette occasion, précise la même source,  « pour exposer, avec fortes attentes, leurs doléances liées prioritairement à l’accès à l’eau et à l’électricité, aux voies de communication, routes et pistes, à l’éducation, à la santé et à leur angoisse quant aux spéculations foncières ».

Pour toutes ces doléances, Mamadou Ndoye et Cie ont dit avoir  pris bonne note avant d’assurer les populations qu’ils se feront leur relais auprès de qui de droit.

M BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15