Accueil / Uncategorized / Henri Camara: «C’est inadmissible que l’équipe fasse deux matchs nuls à l’extérieur»

Henri Camara: «C’est inadmissible que l’équipe fasse deux matchs nuls à l’extérieur»

Quand il s’agit de dire la vérité ou ce qu’il a dans la tête, Henri Camara ne prend pas de gangs. L’attaquant des Lions trouve «inadmissible que l’équipe fasse deux matchs nul à l’extérieur». Des résultats qui l’ont «frustré». Henri Camara affirme que «les Lions ont manqué d’expérience» et demande aux «jeunes de redoubler d’effort s’ils veulent rester longtemps dans l’équipe».

Source: L’Observateur
Henri Camara toutes griffes dehors ! Le lion qui faisait «tout pour ne pas rater les matchs de l’équipe nationale» est partagé entre «contentement et frustration». Mais l’amertume semble prendre le dessus car il «n’arrive pas à comprendre les deux matchs nuls de l’équipe nationale». À la limite Henri Camara trouve cela «inadmissible». La logique pour lui est qu’«on devait au moins avoir une victoire sur les deux sorties. Ce qui aurait pu nous faciliter la tâche contre le Burkina». Le lion dit à qui veut l’entendre que «même si le Burkina est éliminé, il ne va pas se laisser faire. La qualification, on aurait pu l’assurer avant le match contre le Burkina Faso à Dakar. Il y aura beaucoup de pression autour de ce match». Comme, il y en a déjà dans les grands- places. «Déjà les deux matchs nuls suscitent un débat. Certains pensent que les cadres doivent revenir, d’autres sont pour la continuité avec les jeunes. On aurait pu éviter ce débat si l’équipe avait au moins gagné l’une des rencontres jouées à l’extérieur contre la Tanzanie et le Mozambique. L’équipe nationale appartient à tout le monde».

Ce qui a fait défaut aux lions

Le diagnostic d’Henri Camara est on ne peut plus clair : «L’équipe a manqué d’expérience en Tanzanie et au Mozambique. Il n’y avait pas beaucoup de joueurs expérimentés dans l’équipe. Il y a une manière d’aborder des matchs de ce genre et si l’on n’a pas l’expérience requise, on peut passer facilement à côté». Comment ? «En suivant, rétorque l’international sénégalais, le rythme de l’équipe adverse. Je sais qu’un match à l’extérieur n’est jamais facile mais on aurait pu au moins avoir trois points. Je pense qu’on pouvait mieux faire. L’erreur que l’équipe a commise, c’est de laisser l’initiative à l’adversaire dès le début du match pour après suivre le rythme».

Coup de gueule

Après avoir visionné et repassé le film du match dans sa tête, Henri Camara découvre sa vérité. Celle-ci : «On avait l’impression que l’équipe était partie pour prendre le nul». Selon lui les lions n’étaient pas estampillés gagneurs et ils l’ont démontré dans le jeu. «Si l’on veut gagner une équipe, on le montre sur le terrain en faisant preuve d’initiative, d’engagement et de rage de vaincre». Une petite précision avant de continuer : «Je ne critique pas l’équipe, mais un nul contre certaines équipes pousse à des réflexions». Cette pause marquée, l’attaquant des lions saisit à nouveau la balle et frappe droit au but. «Ce n’est pas parce qu’El Hadji, Henri et Niang ne sont pas là que l’équipe doit se contenter de match nul. L’équipe doit pouvoir se passer de nous et gagner ses matchs. Nous ne sommes pas là éternellement et les gens doivent le savoir. Ils (les jeunes) doivent pouvoir régler une situation à notre absence». Conseil de grand- frère : «Les jeunes doivent redoubler d’effort. C’est un conseil que je donne à tout jeune qui veut rester longtemps dans l’équipe. Un jeune doit pouvoir saisir sa chance quand on la lui donne. C’est bien de faire de bons matchs pendant les rencontres amicales, mais il faut savoir confirmer en match officiel».

Une cohésion à parfaire !

«Le match amical contre le Ghana va nous permettre de retrouver les joueurs blessés, de faire revenir peut-être certains, d’harmoniser la cohésion et de bien préparer le Burkina Faso».

L’optimisme

Le flingueur a repris du service ! Le lauréat de meilleur international sénégalais de la saison 2005-2006, auteur de 12 réalisations et 6 la saison dernière, a rejoint depuis jeudi dernier son club. Le lion s’est affranchi de la case du «Millénium» du docteur Eric Burracchi. Le spécialiste dans le traitement des genoux qui s’occupait de lui tout au long de ses vacances. «Il m’a traité pendant deux semaines durant lesquelles le travail a été très dur, mais cela m’a fait du bien. Je me sens bien maintenant, on vient de reprendre les entraînements et je sais que le travail abattu par les médecins est de qualité. Le début ne sera pas du tout facile, mais je sens que je reviens petit à petit. Je suis optimiste, d’autant plus que je commence à reprendre mes forces».


À voir aussi

Touba: Momy Kébé brandit une plainte contre  Serigne Khassim Mbacké

    La guerre de leadership entre apéristes fait rage à Touba. Le marabout-politicien, Serigne …

Présidentielle 2019: Tekki défend l’industrialisation du Sénégal

Le projet d’industrialisation du Sénégal. Tel est le programme que l’Alternative Patriotique de Tekki défendrai …