ACTUALITE

Hivernage 2015 : Poursuite des pluies jusqu’à mi-octobre

  • Date: 2 octobre 2015

Les responsables de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim) sont formels : ils informent les producteurs que la situation pluviométrique restera favorable jusqu’au 15 octobre 2015 au centre et au centre-sud du pays. Une annonce faite à Fissel à l’occasion d’un voyage d’imprégnation   organisé dans la zone-centre par le programme de recherche sur les changements climatiques, l’agriculture et la sécurité alimentaire (Ccafs).

Les producteurs qui étaient impatients de procéder aux récoltes d’arachide, de mil ou de pastèques sont avertis. La situation pluviométrique reste globalement favorable au centre et au centre-sud du pays selon Diabel Ndiaye, responsable à l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (Anacim). Il s’exprimait  lors d’une visite de terrain à Niakhar (département de Fatick), devant un parterre de producteurs, d’agents des agences en conseil agricole et de l’administration. Tous ces experts en développement agricole forment le Groupe de travail pluridisciplinaire (Gtp) de la localité en question. Son collègue de l’Anacim, Ousmane Ndiaye, est du même avis. « Si d’aventure un producteur de cette zone géographique s’entête à récolter ces spéculations avant cette date, il le fera à ses risques et périls ».
L’agence spécialisée, entre autres, dans la diffusion de l’information climatique a conseillé les producteurs de s’entourer, le cas échéant, de garanties en se dotant notamment de bâches pour couvrir les récoltes et éviter les pertes post-récoltes avec des risques de moisissures de mil occasionnées par l’humidité. Pour Robert Zougmoré, agronome et chef de programme pour l’Afrique de l’Ouest du Ccafs, l’information climatique est précieuse en période pré-hivernale et pendant l’hivernage, car elle est une valeur ajoutée inestimable pour les paysans et les pasteurs.
Les experts ont cité le cas typique de l’hivernage 2014 marqué notamment par un retard pluviométrique et même un déficit. Les services des prévisions météorologiques avaient alors conseillé aux producteurs de semer des variétés à cycle court comme le souna3, le sorgho hybride, le haricot dit « mélakh » et le haricot « yacine ». Les producteurs de Niakhar, Fissel et Farick ont été unanimes à reconnaître la qualité de leur collaboration avec les services de la météorologie dans le cadre du suivi de la campagne agricole. Selon Bara Ngom, producteur à Niakhar, l’impact de l’information climatique est sans conteste, notamment dans le choix des dates de semis, de récoltes ou de reboisement. Il a aussi ajouté que les éleveurs se sont aussi mis dans l’air du temps en utilisant à bon escient ces informations, surtout dans le cadre d’un bon usage du parcours du bétail. Pour l’heure, les paysans du centre du pays peuvent valablement se frotter les mains car la situation pluviométrique est jugée satisfaisante par les techniciens de l’Anacim, avec un pic de 1006 mm à Bassoul (île du Saloum) en 21 jours de pluies.

La situation est restée globalement excédentaire dans le Sine et environs (Gossas notamment), excepté Foundiougne qui présente un profil normal à peu déficitaire. Les pluies ont été généralement de type diurne pendant 5 jours sur 7 lors de la toute dernière décade. En définitive, les acteurs du monde rural ont accueilli favorablement la disponibilité régulière de l’information climatique, surtout que les producteurs ont accès à ces messages via les technologies de l’information et de la communication (Sms) et les radios communautaires. C’est tout le mérite de la radio rurale et communautaire Penc Mi de Fissel dont le directeur des Programmes, Pape Kairé, a salué la réactivité des auditeurs.

Le Soleil

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15