Accueil / ACTUALITES / Hivernage : Des pluies provoquées font renaître l’espoir

Hivernage : Des pluies provoquées font renaître l’espoir

Après une longue sécheresse, les populations du Sénégal ont lancé, hier, un grand ouf de soulagement. Mais la joie de celles de la capitale, Dakar, s’est noyée dans la désolation puisque les fortes précipitations enregistrées ont causé de gros désagréments, notamment au niveau routier, rendant difficile le déplacement des usagers.

Source : Walfadjri
Alors que le désespoir commençait à gagner nombre de paysans du fait du retard de la pluie, le ciel a ouvert, hier, ses vannes, arrosant toute l’étendue du pays. Une forte pluie due, selon la météo, à l’allumage du générateur. Lequel a donné un coup de pouce à une situation météorologique déjà favorable. Le générateur, c’est l’ensemble des appareils placés dans la zone dite cible allant de Linguère à Koungheul. De l’avis du chef du centre météorologique de Dakar, la situation météorologique qui commençait à être favorable sur le Sud-Est du pays avait été bloquée par un écueil, une sorte de barrage qui empêche les perturbations de se produire. C’est ainsi que la Cellule des pluies provoquées, en coordination avec les services météorologiques, a décidé d’allumer le générateur. Cette opération, selon Abdou Aziz Diop de la météo, a aidé les nuages à être plus instables et la situation a commencé à changer.

C’est ainsi qu’un gros nuage a pris de l’effervescence de Linguère à Diourbel et un autre est parti de Koungheul pour traverser le Sine-Saloum pour, ensuite, se diriger vers Dakar. Cette perturbation suscitée par le générateur a abouti à la jonction des deux amas nuageux. Une jonction qui a entraîné les fortes pluies qui se sont abattues, hier, sur le pays.

En effet, de source météorologique, les régions ont été bien arrosées, surtout celles du centre et du nord du pays. C’est ainsi que Dakar a enregistré 35,3 mm, Thiès 72 mm, Diourbel 44 mm, Podor 14 mm. La commune de Koungheul a enregistré le record avec 106 mm de pluies. La partie sud du Sénégal a, quant à elle, renoué cette année avec la pluie depuis le mois de juin.

Le retard des pluies noté cette année est lié, à en croire le chef su service Agro-météo, à la présence de vents de nord qui sont défavorables au développement des nuages qui, affaiblis, n’ont pu progresser et arriver à la côte ouest. ‘Il pleuvait d’une manière assez satisfaisante sur la façade Est, mais cela n’arrivait pas au niveau de la Côte, ce qui fait qu’il y a déficit à Saint-Louis, Dakar, Kaolack, Cap Skirring’, explique Mamadou Ndiaye.

A présent, les paysans peuvent-ils s’attendre à un hivernage pluvieux ? Du côté de la météo, en tout cas, l’on soutient que l’espoir est permis du fait de conditions favorables avec l’existence d’une bonne quantité de Mousson.

Aussi, concernant les semis, ‘la situation des variétés de 90 jours n’est pas alarmante. Quand on sème en cette période de l’année et que les pluies vont jusqu’en mi-octobre, ces variétés pourront boucler leur cycle normalement’, rassure Mamadou Ndiaye.


À voir aussi

Macky à Touba: Branle-bas de combat entre adversaires et alliés

La visite programmée du Président Macky Sall à Touba, le 25 octobre prochain fait déjà …

Marche des étudiants exclus

Exclus de leurs établissements, les étudiants orientés dans les instituts privés ont décidé de hausser …