24 juillet, 2014
Accueil » SOCIETE » HOMME DE L’ ANNÉE 2010 – CHEIKH AMAR .TSE/AFRIQUE : Un formidable acteur de développement, un patriote
HOMME DE L’ ANNÉE 2010 – CHEIKH AMAR .TSE/AFRIQUE : Un formidable acteur de développement, un patriote

HOMME DE L’ ANNÉE 2010 – CHEIKH AMAR .TSE/AFRIQUE : Un formidable acteur de développement, un patriote

L’homme de l’année 2010 de Rewmi Quotidien se nomme Cheikh Amar. Le successeur de Abdoulaye Diop, Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances, a été choisi parmi une centaine de personnalités sénégalaises qui ont toutes, dans leurs secteurs d’activités respectifs marqué l’année 2010. Le choix a été difficile car nous le voulions crédible et sans complaisance mais au finish, le nom du patron de TSE-AFRIQUE s’est imposé.

Il faut dire que beaucoup d’éléments dans le parcours et les actes posés par Cheikh Amar militaient pour le couronnement de cet acteur de développement de premier plan. En effet, on a tendance à l’oublier, mais Cheikh fait partie de ces Sénégalais installés en France qui ont choisi de rentrer servir leur pays à la faveur de l’alternance, alors qu’il aurait pu continuer à mener une vie confortable en France. Cela, ajouté au fait que ses activités sont totalement orientées vers le développement du Sénégal fait de lui un véritable patriote.

Au nombre de ses activités, on peut citer, à côté de la holding TRACTO-SERVICE EQUIPEMENTS (TSE/AFRIQUE) (voir plus loin article), le préfinancement de la GOANA 2 à hauteur de plusieurs milliards CFA, qui se serait difficilement réalisée sans son apport. L’importation de matériels agricoles pour une valeur de 4 milliards F CFA destinés à équiper le monde paysan. A signaler d’ailleurs que c’est son intermédiation dans le contentieux opposant l’Etat et les paysans (une dette de 5 milliards CFA) qui a permis de trouver une issue heureuse pour ces derniers

Au chapitre des réalisations sociales, Cheikh Amar dont la générosité est proverbiale, est, à travers TRE en train de finaliser le projet immobilier «Touba Almadies» et démarrer la construction de 3000 logements sociaux à Tivaouane-Peulh pour le plus grand bonheur des populations victimes

d’inondations.

Patriote, disions nous, Cheikh Amar l’est jusqu’au bout des ongles. C’est ainsi que lorsque l’Etat a lancé un appel à l’actionnariat privé pour le capital de la future compagnie aérienne qui va démarrer ses activités en janvier 2011, il a été l’un des premiers à répondre positivement à cet appel

C’est sans doute tout cela qui a valu à Cheikh Amar une reconnaissance nationale avec le cauri d’or du meilleur entrepreneur 2007 décerné par le Mouvement des Entreprises du Sénégal(MEDS). Dont il est d’ailleurs membre-fondateur et vice président.Mais aussi internationale avec les prix BID (Business Initiative Direction 2007 et 2010) de Paris. C’est lui d’ailleurs qui représentait le Sénégal et l’Afrique de l’ouest lorsque le chef de l’Etat rencontrait aux USA les investisseurs noirs américains.

Last but not least, Cheikh Amar est un fervent talibé mouride. Tout dans son comportement d’ailleurs dénote le talibé ; le maintien, la sobriété (pas un mot plus haut que l’autre) et aussi les actions. C’est dans celles-ci qu’il faut classer les travaux dans les champs de Khelcom à lui confiés cette année et effectués en un temps record, une journée, (du jamais vu); ce qui a laissé pantois plus d’un observateur médusé de le voir lui-même défricher à tour de bras comme s’il avait fait cela toute sa vie. A noter également dans ce chapitre, la réfection de la grande mosquée de Touba et de Darou Salam. Des actions qui ont bien évidemment coûté beaucoup d’argent mais dont sa modestie naturelle lui interdit de parler. Tout comme cette modestie l’incite à venir en aide à nombre de personnes dans le besoin dans la plus grande discrétion.