People

HOMME DE L’ANNEE 2015- Cheikh Kanté Directeur Général du Port de Dakar

  • Date: 15 décembre 2015

2016 arrive à grands pas. L’année 2015 touche à sa fin en laissant l’image d’hommes et de femmes qui l’ont marquée. Les Rédactions Rewmi, avec le recul nécessaire qu’il faut pour considérer les faits, décisions, gestes et réalisations de dignes de fils du pays susceptibles de marquer les esprits, a extrait de la multitude, un homme, qui a marqué l’année 2015. Évidemment, notre choix s’est porté sur le Docteur Cheikh Kanté pour l’importance des réformes qu’il a engagées au Port autonome de Dakar (Pad). Certes docteur Kanté est un homme mais ses résultats au Port de Dakar sont palpables. En effet, depuis son arrivée à la tête du Port de Dakar en 2012, en remplacement de Bara Sady, Cheikh Kanté, Bi-Docteur  en Sciences de Gestion s’est imposé comme l’homme de la rupture, du changement, encourageant la créativité et la réactivité sur tous les secteurs d’activité de l’entreprise portuaire. Sous son impulsion, l’entreprise redevient innovante, il tente de nouveaux paris et s’engage résolument à l’éclosion de ce poumon de l’économie nationale en prenant des options hardies mais salutaires pour un Port émergent. Parfois, il lui est reproché d’opérer avec la brutalité du conquérant qui n’est peut-être qu’une rudesse  de meneur d’hommes perfectionniste et exigeant. Mais ses collaborateurs  lui reconnaissent une vision, une habileté dans le combat opérationnel et tacticien, une puissance de travail  qui ne sont pas pour rien dans l’expansion du Port autonome de Dakar (Pad). Son autorité ne se discute pas. Avec son style managérial hors du commun, tout doit fonctionner, atteindre l’objectif ou ne pas être.

Un Port en toute sécurité

Les réalisations et les chiffres parlent éloquemment en faveur du Directeur général du Port qui est en train de révolutionner ce poumon de l’économie sénégalaise avec la forte volonté d’en faire le plus compétitif de l’Afrique de l’ouest.
Entre 2011 et 2012, le chiffre d’affaires du Pad est passé de 27 milliards à 30 milliards F Cfa. C’est donc un truisme même de dire que le Port de Dakar garde une bonne cote depuis l’avènement de Cheikh Kanté. En effet, il convient de signaler que le Port de Dakar fait désormais partie des ports les plus sûrs de la côte ouest africaine. Les armateurs, les partenaires stratégiques et autres acteurs portuaires mais aussi les dockers et les mareyeurs ont unanimement salué le regain de sécurité apporté au Port de Dakar sous le magistère du  Dr Cheikh Kanté avec la disparition  des problèmes de vols de marchandises qui faisaient  légion et qui entachaient sérieusement la réputation du Port de Dakar. Sur ce plan, il a déployé de gros efforts dans l’optique de la résorption du chômage (450 agents spécialisés dans la sécurité portuaire sont engagés) et pour l’obtention d’un port propre. D’ailleurs, les efforts fournis par Dr Cheikh Kanté sur le plan sécuritaire ont valu au Port autonome de Dakar (Pad) un grand satisfécit de la part des Américains très rigoureux en matière de sécurité. Ce qui fait du Port l’un des plus sécurisés de la sous-région. Cette reconnaissance permet à tous les navires venant du monde entier d’accoster au Port de Dakar sans coup férir. Cela sera d’autant plus perceptible au terme du processus de certification ISO 28000 enclenché avec le groupe G3S Securimind. Il sied également de saluer la performance réalisée par le Port au niveau du transit malien. Tenez-vous bien ! Grâce à l’ingéniosité de Cheikh Kanté, le port a fait transiter plus de 100 000 tonnes de coton malien. Encore mieux, le Port a réussi en 2013 à atteindre la barre des 14 millions de tonnes de marchandises, un record. Une performance historique si l’on sait que jusqu’en 2013,  il était difficile, voire, quasi impossible de faire transiter 45 000 tonnes de coton.

Des chargements de 250 à 2 000 tonnes ou plus à l’heure

Dans le même ordre d’idée, il convient de souligner la rénovation du Terminal pétrolier communément appelé Wharf Pétrolier pour un investissement de 11 milliards F Cfa. Non seulement l’actuel Directeur général du Port a procédé à sa réhabilitation suivant les normes internationales, mieux encore, cela a permis au Port d’augmenter, les chargements qui vont passer de 250 tonnes à l’heure à 2 000 tonnes ou plus à l’heure. Avec ce projet, le Port autonome de Dakar (Pad) sera doté d’un outil moderne efficace et respectueux de l’environnement qui se traduit par une augmentation considérable de la capacité de déchargement des navires ainsi que des moyens de lutte contre les incendies et la pollution.
Ce n’est pas tout. Le dragage du  chenal d’accès qui est passé de  12 mètres à  13,50 mètres de profondeur, permet, aujourd’hui, aux grands navires venant du monde entier d’accoster facilement sans tenir compte des variations de l’amplitude des marées. Il suffit juste de passer aux  alentours du Port pour apercevoir les silhouettes des imposants bateaux en train d’accoster en toute sécurité.
Tous ces projets aussi importants que stratégiques ont été réalisés dans la plus grande transparence selon le respect strict et scrupuleux des Codes des marchés publics du Sénégal. Pour preuve, le Port autonome de Dakar (Pad) a été largement félicité par l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP) dans son rapport 2013, à la page 53. Le Port autonome de Dakar (Pad) est classé bon élève.

Le Port le plus modernisé de la Côte Ouest-africaine

La conjugaison de ces performances justifie, à bien des égards, les distinctions internationales reçues par le Port de Dakar sous le magistère de Dr Cheikh Kanté. Au nombre desquelles nous pouvons citer, entre autres, le Prix de l’Association de gestion des ports d’Afrique de l’ouest et du centre (AGPAOC) qui désigne  le Port de Dakar parmi les 15 ports de l’Afrique de l’ouest et du centre, comme le Port le plus modernisé au cours des trois dernières années. Les critères de sélection étaient orientés autour de la performance de trafics, des projets innovateurs engagés au cours des trois dernières années.
Le Port autonome de Dakar (Pad) a également remporté  le Grand Prix 2015 du Jury du « Paris Africa Ports Award » lors de la 4ème édition du  carrefour du journal de renommée internationale de la marine marchande. Ce grand prix récompense l’autorité portuaire africaine qui s’est le plus distinguée dans des actions en faveur de la fluidité du trafic. C’est au terme de l’étude des dossiers de candidatures que le PAD a été récompensé devant d’autres ports africains parmi lesquels ceux d’Abidjan, de Tanger Med, de Pointe Noire, du Gabon, de Cotonou.
L’Agence de notation financière West Africa rating agency (WARA) vient de lui décerner pour la 2ème fois la note BBB sur le long terme. Les notations du Port de Dakar restent tributaires du maintien de sa position concurrentielle dans la sous-région ouest-africaine mais aussi de sa capacité à réaliser les investissements récurrents indispensables à l’entretien et à la modernisation de ses infrastructures.
Enfin, la construction du terminal fruitier, le déménagement du port de pêche, l’érection de la grande tour de Gorée, la réalisation du port du futur, pour ne citer que ces exemples, sont autant de projets qui placeraient, dans un horizon temporaire très proche, le Port autonome de Dakar (Pad) dans le cercle restreint du gotha des meilleurs ports du monde.
Mais la réalisation de son Wharf pétrolier dont les travaux sont en cours d’exécution devra, par ailleurs, assurer la compétitivité du Port après une reconstitution programmée depuis 1954. À cet effet, 13 milliards de F Cfa sont consacrés aux travaux, ainsi le Wharf disposera de 80.000 m2 et d’une profondeur commerciale de moins 12 mètres par rapport au zéro hydrographique de référence de terme.
Toutes ces réalisations et innovations en si peu de temps vérifiables par des chiffres ne peuvent que plaider en faveur du Dr Cheikh Kanté. Sous ce rapport, avec un si élogieux bilan, les rédactions Rewmi, sans coup férir, l’ont élu l’homme de l’année 2015.
Docteur Cheikh Kanté succède ainsi à Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier ministre, Babacar Ngom, patron de Sedima, Macky Sall, opposant d’alors, Matar Cissé Directeur général des Douanes à l’époque, Amadou Bâ, ex-Dg des Impôts et Domaines (2012) et actuel ministre de l’Économie et des Finances, et Aminata Touré, pour ne citer que ceux-là.

La Rédaction

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15