10194341-16628574

HOMMES POLITIQUES, COMPAGNONS ET PARENTS RENDENT HOMMAGE À MBAYE JACQUES DIOP

Hommes politiques, amis, compagnons, parents, chefs religieux, autorités coutumières, acteurs culturels, sportifs et autres anonymes ont rendu hommage lundi à l’ancien président du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (CRAES), Mbaye-Jacques Diop, décédé dimanche à Dakar à l’âge de 82 ans.

Cette séance d’hommages a eu pour cadre l’Hôpital Principal de Dakar lors de la cérémonie de levée du corps en présence du président de la République, du Premier ministre Mahammed Dionne, des membres du gouvernement, des députés.

Macky Sall a salué son ‘’allié’’ qui fut un ‘’acteur majeur’’ de l’histoire politique du Sénégal et ‘’un homme courageux et généreux’’. ‘’Il a marqué la scène politique de Rufisque’’, a dit le chef de l’Etat pour parler du rôle joué par l’ancien maire de cette ville.

Le président de la République a évoqué les ‘’relations particulières’’ qu’il entretenait avec le défunt, en soulignant que le Sénégal a perdu ‘’un grand homme’’.

Lui emboîtant le pas, Seydou Diouf, du Parti pour le progrès et la citoyenneté (PPC), la formation politique de Mbaye Jacques Diop, a rendu hommage à ‘’un grand témoin et un acteur de l’histoire politique du Sénégal’’.

Pour le Secrétaire général du PPC, l’ancien maire de Rufisque a offert au Sénégal des ‘’jeunes talentueux’’.

‘’Mbayes Jacques Diop est un élément important de l’histoire du Sénégal’’, a témoigné son compagnon de lutte Manson Diop de l’association des « porteurs de pancartes du Sénégal », du nom de jeunes Sénégalais qui ont marché le 26 août 1956, place Protêt de Dakar, actuelle place de l’Indépendance pour réclamer l’indépendance du Sénégal et dire non à la proposition de Gaulle de former une Fédération avec la métropole française.

L’actuel maire de Rufisque, Daouda Niang, le représentant de l’Ordre des experts ont loué les qualités du défunt.

Madické Diop est pour sa part revenu sur la vie de son père qu’il a présenté comme un ‘’homme de convictions’’.

Mbaye-Jacques Diop était juriste de formation, titulaire d’une Licence et d’un DES en droit, du diplôme français d’Inspecteur de la jeunesse et des sports.

Expert maritime agrée, commissaire international aux avaries, expert commercial, entre autres, il fut ancien député, ancien maire de la ville de Rufisque et ancien président du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (CRAES).

De 1952 à 2000, il a milité dans les rangs du Mouvement des jeunes du bloc démocratique sénégalais (MJBDS), parti de Léopold Sédar Senghor, qui deviendra le Bloc populaire sénégalais (BPS), l’Union progressiste sénégalaise (UPS) et le Parti socialiste
(PS), à la faveur de fusions et de mutations.

En 2000, Mbaye-Jacques Diop quitte le PS pour fonder le Parti pour le progrès et la citoyenneté (PPC), qui, en 2004, tentera une
fusion avortée avec le Parti démocratique sénégalais (PDS) de Me Abdoulaye Wade alors au pouvoir. Depuis mars 2012, le PPC a repris son autonomie d’action.

Jusqu’à son rappel à Dieu, il fut l’emblématique responsable de l’association des « porteurs de pancartes du Sénégal »,

Mbaye-Jacques Diop exprimait dans un ouvrage paru en 2013 sa détermination à poursuivre une vie de combat qui, selon lui, ‘’se mène du berceau au tombeau’’.

’’Je suis déterminé davantage à poursuivre le combat qui se mène du berceau au tombeau. Plus que jamais je me sens chenillé par cette passion pour ma vie, ville, et pour mon pays le Sénégal’’, avait-t-il déclaré lors de la cérémonie de dédicace de son ouvrage ’’Une vie de combat’’.

’’Je me sens le devoir de rester engagé pour ma patrie tant que Dieu me prête santé et vie. Cet ouvrage n’est ni un testament. Il est un jalon pour moi’’, avait dit Mbaye-Jacques Diop qui annonçait d’autres combats.

’’Dans ce livre, j’ai choisi de prendre du recul. J’ai bien sûr rassemblé mes souvenirs, mais j’ai tenté aussi de faire partager mes enthousiasmes et les ressentiments. J’ai surtout voulu exprimer certaines idées de société qu’il me plait de porter encore, avec mes amis politiques, pour aider les jeunes à façonner, avec une pleine connaissance de leur passé, un Sénégal meilleur’’, avait indiqué Mbaye Jacques Diop.

Voir aussi

macky-et-decroix

RENCONTRE ENTRE MACKY ET MANKOO WATTU SENEGAL Les Législatives prévues le 02 juillet 2017

Le président Macky Sall a rencontré, hier, son opposition au Palais, durant plus de trois …