SOCIETE

HOMOSEXUALITÉ  AU SÉNÉGAL- Aliou Dia dévide son chapelet

  • Date: 25 janvier 2016

 « L’homosexualité, personne ne doit l’accepter au Sénégal ». Telle est la déclaration acerbe d’Aliou Dia, lors du « Gamou » annuel de Mbeuleukhé, en réaction à l’arrestation-libération, il y a quelques semaines, à Kaolack, de onze présumés homosexuels.

On ne le dira jamais assez, Mbeuleukhé, la cité religieuse de Mame El Hadji Daouda Dia, un événement  deux dates. En effet, après le « Gamou » du samedi 16 janvier 2016 conduit par les fils et sympathisants du Khalife, cette fois-ci c’est autour d’Aliou Dia et ses frères d’organiser le « Gamou » de Mbeuleukhé, ce samedi 23 janvier 2016. À l’image de l’événement du 16 janvier, celui du 23 janvier a également battu le record d’affluence des milliers et des milliers de pèlerins qui se sont donné rendez-vous au foyer religieux d’El Hadji Daouda Dia pour commémorer la nuit du Prophète Mouhamed (Psl)i. Même scénario, comme le « Gamou » du 16 janvier, celui du 23, les autorités étatiques étaient absentes certainement à cause du  différend qui existe au sein de la famille Dia.

Lors de la cérémonie officielle, le porte-parole de la famille Dia de Mbeuleukhé, l’ancien parlementaire et actuel Maire de Mbeuleukhé, Aliou Dia, a dénoncé avec la dernière énergie l’homosexualité en soulignant que notre pays a régressé en termes de valeurs. « C’est comme si les messages ne sont pas bien véhiculés pour montrer les méfaits de ce phénomène anti-religieux », peste-t-il. Selon le Maire de Mbeuleukhé, « personne ne doit accepter l’homosexualité ; on doit traquer les pratiquants et les traduire en justice car le Sénégal est un pays en majorité musulmane. Bref, l’homosexualité est condamnée par toutes les religions ». À l’occasion, Aliou Dia s’est indigné de la décision des autorités judiciaires qui ont relâché les homosexuels arrêtés par la gendarmerie, il y a quelques jours à Kaolack.

Concernant la profanation des cimetières de Pikine, l’ex député dénonce cela et invite ses collègues maires du pays « à clôturer les cimetières, les électrifier et placer des gardiens pour éviter encore d’autres actes de profanation ». S’exprimant sur la réduction du mandat présidentiel, Aliou Dia déclare à qui veut l’entendre : « Si cela se réalise, ce sera une grande première au Sénégal. Si Macky Sall respecte sa parole en diminuant son mandat de sept à cinq ans, ça n’engage que lui ».

Revenant sur le poste de Khalifat de Mbeuleukhé, Aliou Dia déclare que «ce poste ne vaut pas la peine d’installer la division au sein de la famille. Car ce poste n’octroie pas de salaire, ne donne pas de véhicule encore moins de comptes bancaires. On n’est pas d’accord avec ceux qui veulent gâter notre existence, cela on l’acceptera jamais.»

Samba Khary Ndiaye 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15