HOPITAL ABASS NDAO Plus de 400 millions FCFA pour mettre fin aux ruptures en oxygène

L’hôpital Abass Ndao dispose désormais d’une centrale à oxygène pour lutter contre les ruptures fréquentes en oxygène, entraînant un taux élevé de mortalité.

L’hôpital Abass Ndao a réceptionné, hier, sa centrale de production d’oxygène, financée par la ville de Dakar à hauteur de 453 millions de francs Cfa. Cette dernière répond à toutes les normes requises pour la production, le stockage et la distribution d’oxygène. Khalifa Sall qui a procédé à l’inauguration de ladite centrale, soutient que ‘’depuis 2009, l’ambition que nous avons est de faire d’Abass Ndao un hôpital d’excellence, avant le terme de notre mandat’’. ‘’L’investissement que nous avons mené n’est rien par rapport à notre désir de doter cette structure de tout ce qu’il y a de nouveau’’ a indiqué M Sall. Selon le maire de Dakar, cette centrale d’oxygène doit viser à soulager l’hôpital et les 14 centres de santé de Dakar. ‘’Nous voulons que Abass Ndao puisse régler ses problèmes et ceux des centres de santé”, a-t-il souligné. Avant d’annoncer la création d’un réseau interne dans cet hôpital pour que toutes les cliniques (maternité, odontologie…) puissent être raccordées à l’oxygène. “Nous ne voulons pas que cet oxygène soit transporté dans des tubes. C’est la deuxième récrimination que nous avons formulée et nous avons dit que nous étions prêts à compléter, s’il y a lieu, l’effort. Nous avons aussi mis 150 millions d’équipements et nous avons rénové la clinique d’odontologie avec 6 chaises pour véritablement accroitre l’offre». Concernant les nombreuses grèves que rencontrent l’hôpital, le maire précise que ‘’c’est à cause des sommes d’argent que la mairie doit aux travailleurs. Mais cela date bien avant mon arrivée à la tête de l’institution municipale’’, tient-t-il à rappeler. « Avec 3 milliards FCFA de dette pour des primes de motivation y compris les salaires, entre autre, nous ne pouvons pas payer tout ça », dit-il sans détours.

 Khady Thiam COLY

Voir aussi

MORTALITE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTO-JUVENILE Vers l’institutionnalisation d’une Journée nationale

Le réseau des Parlementaires pour la Population et le Développement de l’Assemblée nationale du Sénégal, …