20 décembre, 2014
Accueil » ACTUALITES » HOPITAL GENERAL DE GRAND YOFF Les vrais raisons du départ de Gorgui Diao
HOPITAL GENERAL  DE GRAND YOFF  Les vrais raisons du départ de Gorgui Diao

HOPITAL GENERAL DE GRAND YOFF Les vrais raisons du départ de Gorgui Diao

Gorgui Diao, chef de service de la maternité de l’hopital Grand Yoff, est parti, sans donner d’explication. Catégorique dans son silence, le plus célèbre gynécologue de Dakar qui a vu nombre d’enfants naitre, est, aujourd’hui, parti, sans les honneurs qu’on espérait et qu’on lui doit. Si les femmes sont déterminées à le suivre où il ira, le directeur de la structure sanitaire lui parle de préparer la reléve et de permettre aux jeunes d’avoir leur promotion. Moussa Samb Dah précise, toutefois, qu’il n’est pas trop tard pour fêter cet illustre homme.
«Comme tous les autres médecins qui avaient une obligation contractuelle qui devait connaitre un terme, le 31 décembre a permis à l’hôpital de revoir ses ressources humaines et de dimunuer sa masse salariale. C’est aussi simple que ça, il n’y a pas péril en la demeure et l’hopital continue son cours normal». C’est du moins la lecture que le directeur général dudit hopital a fait du départ du sieur Diao. Ce dernier qui dira même avoir été informé par la presse, précisera, tout de même, que Gorgui est un monument de la gynécologie mais que chaque histoire a une fin. Aussi, d’avis que ce départ n’aura pas une influence néfaste sur la structure qu’il dirige, il précisera qu’il revient aux autres gynécologues de se faire valoir. Quid du fait qu’il ne soit pas parti avec les honneurs qu’il mérite, le docteur dira simplement qu’il n’est pas encore tard de fêter Gorgui et que l’hôpital lui rendra un hommage, mais qu’aujourd’hui, l’actualité est de promouvoir les jeunes. «A Gorgui, les femmes du pays ont déjà rendu un hommage, il faut dire qu’il n’est pas éternel et la reléve est à préparer», précisera le directeur.

LES PARTURIENTES DECIDEES A LE SUIVRE PARTOUT

Gorgui Diao a tout fait pour les femmes dakaroises. Il a aujourd’hui des homonymes, des enfants de sexe féminin, pour service rendu à leurs parents qui n’avaient plus espoir à avoir un enfant dans leur vie de couple. Il est sûr qu’il manquera grandement aux patientes de la maternité de Hoggy. Ces propos émanent d’une nouvelle maman trouvée au niveau de l’hôpital. Dans la même dynamique, sa camarade de chambre dira avoir voulu l’y trouver et bénéficier de ses services. «J’ai été touchée par son départ, il m’avait programmée, lundi, pour une opération mais depuis, on me reprogramme tout le temps et ils ont fini par me donner la nouvelle», a dit Fatou Touré. Cette dame qui a requis l’anonymat sera plus précise : «il y a beaucoup de femmes qui viennent de la Mauritanie, de la Côte-d’Ivoire, de partout de la sous-région et où il sera, nous le rejoindrons». Abdou Diallo, venu accompagner sa femme, dira que c’est grâce à ce gynécologue que sa femme a eu un garçon. La plupart des personnes interrogées ont loué le génie du docteur Gorgui Diao qui a marqué la maternité dakaroise. En attendant, l’on s’interroge toujours sur les raisons de son départ.

IL EST VICTIME D’UN LOBBY, SELON LE SYNDICAT INTERNE

«Un manque à gagner, pour la structure, parce que les malades vont le suivre. Gorgui Diao est victime d’un lobbying qui a tout fait pour son départ. Il avait bénéficié d’une notoriété qui lui permettait de voir naitre au moins 5OOO enfants par an. Voilà quelqu’un qui mérite tous les honneurs qui devait partir par la grande porte». Par ces mots, le syndicat, par la voix de Saliou Faye, semble ne pas partager l’avis du directeur de Hoggy. Aussi, parait-il que le syndicat n’acceptera pas une promotion interne, désirant un homme discret et expérimenté. «Nous connaissons la valeur de ceux que nous avons en interne», a dit le syndicaliste.

Yandé DIOP

REWMI QUOTIDIEN