SANTE

HOPTAL GENERAL DE GRAND YOFF- Les patients atteints de malformations faciales bénéficient d’une prise en charge gratuite  

  • Date: 1 décembre 2016

L’Hôpital Général de Grand Yoff (Hoggy) a noué un partenariat avec  L’Organisation Non Gouvernementale (ONG) italienne, EMERGENZA SORRISI, pour la prise en charge gratuite des malades atteints de malformations  faciles telles que les pathologies malformatives de la face et les déformations du visage. Ce partenariat sera sans doute fructueux pour les médecins de ce dit hôpital, qui vont bénéficier d’une formation dans le cadre de renforcement de leurs capacités.

C’est un ouf de soulagement pour les patients atteints de malformations labiales comme la fente labiale, la déformation congénitale, séquelles de brûlure, déformation du visage. Des chirurgiens italiens seront au Sénégal du 01 au  06 Décembre pour des soins gratuits au profit de patients sénégalais et étrangers porteurs de ces pathologies. En amont, il est prévu d’élaborer « un bilan pré-thérapeutique précis, aboutissant à une aptitude à l’intervention », dit  le chef de service ORL et chirurgie cervico- faciale, Pr Raymond Diouf. La fente labiale, un peu méconnue par une bonne frange des populations, est l’absence de fusion du tissu embryonnaire du visage, aboutissant à une perte de substance de la lèvre supérieure. En effet, cette maladie nécessite un traitement pluridisciplinaire, en d’autres termes, il associe chirurgien, orthophoniste, orthodontiste, psychologue, diététicien et finalement pédiatre. Très réceptive à un tel partenariat, La Directrice de l’hôpital Hoggy affirme que l’équipe médicale va accueillir à bras ouverts les missionnaires, leur faciliter la prise en charge et les conditions de travail. A l’en croire, cette collaboration sera pérennisée au profit des blouses blanches et leur permettra de bien suivre les patients. Le chef de service  pédiatrie de l’Hôpital Hoggy, Dieynabou Diop, explique que cette maladie implique des difficultés alimentaires pour ces enfants. Pointés du doigt, Raymond Diouf de préciser : « Cette pathologie porte préjudice non seulement au patient, mais aussi aux parents  vis-à-vis à  la société ». Pour combattre cette stigmatisation, la Directrice pense que cette formation va contribuer à la réintégration sociétale des patients. Le traitement de cette maladie est véritablement un casse-tête pour les patients à revenu faible. Le chef de service ORL et chirurgie cervico- faciale de renseigner : « le coût du traitement s’élève au minimum à 500 mille FCfa ».

Cette collaboration sera fructueuse pour les blouses blanches locales qui vont  bénéficier d’une formation par cette ONG partenaire. Celle-ci entre dans le cadre de renforcement de capacités pour les chirurgiens, pédiatres, radiologues, anesthésistes infirmiers, techniciens de maintenance… afin de mieux suivre davantage les patients porteurs de ces pathologies. L’incidence des malformations faciales, dit Raymond Diouf, est plus élevée au Japon et plus basse chez les noirs américains que chez les populations d’origines européennes. Cette prévalence explique à mots couverts que la pathologie est plus importante chez les filles que les garçons. Les excitants comme la cigarette et l’alcool, rappelle-t-il, contribuent à la genèse des fentes labiales. Des mariages rapprochés sont à l’origine d’une telle maladie. D’autres causes sont à souligner, hémangiome, méningocèle antérieure, tératome.

Pour les mesures préventives, Raymond Diouf donne un conseil génétique à la gente féminine : « des supplémentations en acide folique durant la grossesse préventive, diminuent de près d’un tiers le risque de survenue de ce type de malformation».

Safiyatou Diouf

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.

1 2 3 4 5

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15