Accueil / Uncategorized / Hortense Diédhiou, médaillée d’or : ‘’je suis abandonnée par mon pays »

Hortense Diédhiou, médaillée d’or : ‘’je suis abandonnée par mon pays »

A peine auréolée de la première médaille d’or obtenue par le Sénégal à l’occasion des 9e Jeux africains qui se poursuivent à Alger jusqu’au 23 juillet, la judokate Hortense Diédhiou crie son désarroi, en dénonçant ‘’le manque de moyens du judo et surtout l’abandon dont elle est l’objet de la part des autorités sénégalaises ». Elle demande une audience avec le président Abdoulaye Wade.
Question : Qu’est ce que cela vous fait d’être la première médaillée d’or de la délégation sénégalaise ?

Réponse : J’étais fière de moi, je suis très contente de ma prestation. Je suis une lionne et j’amène tout le temps des médailles pour mon pays. Par contre, je suis déçue par mon pays qui m’a abandonnée.

Question : Comment ça ?

Réponse : Je suis abandonnée, parce que je n’ai pas de bourse. Je n’ai rien et personne ne m’aide. Je me débrouille toute seule pour me préparer pour le championnat d’Afrique, pour amener une médaille à mon pays et pour me qualifier aux Jeux Olympiques pour mon pays. Tout ce que je fais c’est pour mon pays, je suis fière de le faire et je le ferai toujours. Mais je suis abandonné par le Sénégal.

Cela fait huit ans que je ramène des médailles à mon pays le Sénégal. Et depuis 2004, je suis complètement abandonnée. Je me débrouille toute seule, pour manger, pour m’entraîner et pour aller faire des médailles. Je dis bien toute seule ! Et cela me fait très mal au cœur.

Question : Comment vous préparez-vous alors ?

Réponse : Je me débrouille. Je suis en club et je me débrouille. Je n’ai pas de stage de formation ni de perfectionnement mais je parviens toujours à gagner des médailles pour mon pays. Alors imaginez un instant que mon pays me donne un peu plus de moyens ou me permette de participer à certaines compétitions. Je vais certainement amener une médaille mondiale ou une médaille olympique !

Question : Est-ce que la fédération de judo est au courant ?

Réponse : Bien sûr qu’elle est au courant. Elle est même coupable de certaines choses qui nous arrivent. Imaginez que les athlètes qui viennent du Sénégal n’ont pas eu de préparation. Ils n’ont pas eu de survêtement, ni de perdiems. Heureusement que nos entraîneurs nous ont demandé de nous concentrer et le judo a apporté les premières médailles au Sénégal malgré tout.

L’année dernière, on s’est battu pour se qualifier au championnat du monde aux dépens de la Tunisie dont le budget en judo est plus important que le budget du football sénégalais. Et pourtant, la fédération n’a pas daigné nous amener à Bercy où avait lieu ce championnat. Mieux elle ne nous a même pas envoyé un message pour nous dire pourquoi. Vous imaginez le tort qu’on a pu causer aux Tunisiens et surtout le tort qu’on a causé au Sénégal, puisque c’était la première fois de notre histoire qu’on se qualifiait à un mondial par équipe ? C’est tout cela qui me fait mal.

Question : Qu’est ce que vous voulez faire maintenant, après cette médaille ?

Réponse : Là, je suis fatiguée et je veux que le président Wade m’entende, qu’il me reçoive. Je veux une audience avec le président du Sénégal pour qu’il aide le judo sénégalais. Je suis fière d’être une Sénégalaise qui travaille pour son pays et rien ne me fera changer d’avis, ni de nationalité, mais je veux qu’on m’aide. Moi je n’ai pas de travail, je n’ai rien d’autre que le judo. Je gagne des médailles pour mon pays. Toute seule, je ne pourrais jamais me préparer pour les Jeux Olympiques, ce n’est pas possible.

Il me faut mille euros pour participer à un stage. Où est ce que je vais prendre cette somme ? Je ne travaille pas, je n’ai que le judo et je suis obligée de faire le baby-seating pour pouvoir me payer mes tickets de bus à Marseille et aller à la gym pour m’entraîner.

Maintenant cela suffit, il faut qu’il nous aide, si le Sénégal veut qu’on gagne plus que des médailles africaines. On veut aller aux Jeux Olympiques, on ne demande pas de l’argent, on ne demande pas des millions. On ne veut que des bourses pour pouvoir participer aux compétitions et gagner une médaille olympique pour notre pays. Aujourd’hui les gens qui nous aident ne sont même pas des Sénégalais.


À voir aussi

Ziguinchor après la pluie : Poubelles et ordures ménagères envahissent les rues

Des pluies fortes s’abattent depuis quelques jours à Ziguinchor. Poubelles et ordures ménagères ont fini …

Report de l’inauguration de Masslikoul Jinaan» : Serigne Khassim Mbacké menace

L’information selon laquelle l’ouverture de la grand mosquée mouride de Dakar, «Massalikoul Jinaan»,  est remise sine …