Accueil / ECONOMIE / Hydrocarbures Le Sénégal sera un hub pétrolier en 2021, selon Dionne

Hydrocarbures Le Sénégal sera un hub pétrolier en 2021, selon Dionne

Le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, dans  sa déclaration de politique générale devant les députés, a indiqué que le Sénégal dispose de réserves de rang mondial avec les gisements de gaz découverts dans la zone frontalière avec la Mauritanie et à l’intérieur du pays, avec les blocs de Cayar Offshore Profond, Teranga, Yaakar et Requin Tigre. Il en est de même pour le pétrole avec le bloc de Sangomar offshore profond. A l’en croire, l’exploitation de ces ressources interviendra en 2021 et permettra à notre pays de se positionner en hub pétrolier et comme exportateur de brut et de produits finis, avec l’extension des capacités de raffinage existantes et l’installation de nouvelles unités. Pour lui, les découvertes de gisements d’hydrocarbures sont porteuses d’enjeux qui cristallisent toutes les attentions. Elles posent la problématique de la mise en place de cadres de gouvernance appropriés pour concilier le souci de la rentabilité économique avec les impératifs de développement durable, tout en préservant les intérêts stratégiques de l’Etat et des populations, seules propriétaires de ces ressources minière et pétrolière, comme l’affirme la réforme constitutionnelle du 20 mars 2016.

C’est ce qui a motivé le Gouvernement, dit-il, au-delà de la réforme du code minier, à créer l’Institut des métiers du pétrole et du gaz et à engager une réflexion inclusive pour bâtir un écosystème autour de ces ressources. « Le Président de la République a mis en place le COS-PETROGAZ, plateforme de gouvernance démocratique et inclusive pour une gestion rigoureuse, inclusive et durable des ressources pétrolières et gazières, mais également pour leur juste et équitable répartition entre les générations actuelles et les générations futures, en toute transparence et responsabilité »,  a déclaré le Premier ministre.  Et d’ajouter qu’un projet de loi sur le partage des ressources pétrolière et gazière sera soumis  à l’Assemblée  nationale avant la fin du premier semestre 2018. D’après M. Dionne, le gouvernement veillera, par la loi, à la conclusion de contrats miniers et pétroliers encore plus équitables en termes d’exigence fiscale et de justice sociale. C’est cela la direction que leur a indiquée le Chef de l’Etat.

Zachari BADJI

À voir aussi

Développement économique du Sénégal La jeunesse, une opportunité à saisir

La main d’œuvre jeune, âgée de 15 à 34 ans, va continuer de croitre au  …

Exécution des projets et programmes du Pse Le taux moyen compris entre 68% et 70% dans les régions

La  Plateforme des acteurs non étatique a publié, hier à Dakar, son rapport d’évaluation citoyenne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *