IBM met au point une puce gravée de 7 nanomètres

La firme américaine innove en réalisant une puce informatique gravée d’un format encore jamais atteint.

Les puces électroniques les plus élaborées du commerce sont aujourd’hui gravées en 14 nanomètres (nm). Certaines industries spécialisées dans la recherche préparent les futures inovations et l’arrivée d’une puce gravée de 10 nm.

Mais IBM a réussi à faire encore mieux. Avec l’aide de partenaires scientifiques tels que Samsung ou GlobalFoundries, la finesse de la gravure a été divisée par deux pour atteindre le chiffre minuscule de 7 nm.

Pour ce faire, il a fallu modifier les techniques de fabrication ainsi que la matière première. La société a tout d’abord créé un nouvel alliage de germanium et de silicium pour qu’une bonne conductivité soit maintenue. Ensuite, IBM a adopté un mode de gravure par lithographie EUV (Extreme Ultra Violet) à la place de l’habituel laser ArF (Argon Fluoride).

Ces nouvelles techniques sont plus coûteuses mais devraient changer l’industrie des nouvelles technologies. Avec moitié moins de surface nécessaire, les objets du quotidien sont amenés à être encore plus petits et mobiles.

IBM, GlobalFoundries et Samsung prévoient de sortir ces puces à l’horizon 2017 ou 2018.

Le Parisien.fr

Voir aussi

Quelles solutions contre les fausses informations diffusées sur internet?

Rfi.fr- Face à la propagation des fausses informations sur les réseaux sociaux, Facebook a décidé …