IDENTIFICATION DES ABONNES : Une question de sécurité nationale

Le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), est revenu sur la nécessité de l’identification des numéros, au cours de son face-à-face avec “Le Populaire”. “La question de l’identification est une question de sécurité nationale”, a dit Abdou Karim Sall.

En effet, explique ce dernier, “ce que nous avons demandé, c’est qu’avant la date butoir, tout détenteur de numéro soit formellement identifié au niveau des systèmes d’information des opérateurs. C’est un devoir également pour les opérateurs d’identifier leurs clients. Car, c’est contenu dans leur cahier de charges, mais également dans le Code des télécommunications de 2011. C’est une obligation de le faire”.

Abdou Karim Sall donne les raisons qui doivent pousser les abonnés à s’identifier. « Aujourd’hui, nous sommes dans une situation, sur le plan de la sécurité, sur le plan de la cyber sécurité, qui fait qu’il est important que ceux qui utilisent le téléphone, soient formellement identifiés. C’est pour cela qu’il y a de cela 4 mois, nous avons lancé une opération qui consistait à permettre aux opérateurs d’avoir une connexion avec une base de données virtuelle, une base miroir de la Daf (Direction de l’automatisation des fichiers), afin de pouvoir authentifier et contrôler les informations qui leur sont données par les clients. Après qu’on a fait cela, nous avons demandé à tous les clients de pouvoir s’identifier, et nous avons donné 6 mois. Et le délai expire le 10 novembre. »

Il ajoute : « donc, nous demandons à tous ceux qui ont des numéros de téléphone, de se mettre en rapport avec les opérateurs pour leur identification. Il n’est pas, aujourd’hui, permis qu’on achète dans la rue, ou quelque part, une carte Sim, à travers laquelle, on s’inscrit avec le numéro d’autrui. La plupart des Sénégalais ont des numéros qui sont inscrits à travers des noms d’autres personnes. Ce que nous voulons, c’est que tout détenteur de numéro de téléphone s’identifie avec sa propre identification“, a expliqué le Dg de l’Artp.

Les abonnés ont jusqu’au 11 novembre pour aller s’identifier. Passé ce délai, le numéro non identifié sera tout bonnement coupé, rassure l’autorité.

Bouchra KEBE

Voir aussi

MODERNISATION DU MARCHÉ SANDIKA Des commerçants craignent un problème d’espace

  Des commerçants du marché ‘’Sandika de Pikine’’ ont salué, mardi, le projet de modernisation …

One comment

  1. je pense à tous les étrangers qui sont au Sénégal en situation irrégulière !!