Accueil / POLITIQUE / Idrissa Seck se tourne vers les alliés de Wade

Idrissa Seck se tourne vers les alliés de Wade

Le président du parti ««Rewmi»», Idrissa Seck, a réussi à enrôler le premier serviteur du RP, désormais ex-allié du pape du Sopi. L’ancien Premier ministre compte bousculer les autres alliés de Wade. L’AST et la CAP 21 sont visés sans compter certains responsables libéraux.
Le Rassemblement pour le Peuple (RP) va battre campagne avec le «Rewmi» d’Idrissa Seck. Mamoune Niasse a officialisé son compagnonnage avec l’ancien Premier ministre à qui il a promis le fauteuil de Président de la République. Premier acte posé par Idrissa Seck qui a désormais dans ses valises politiques le premier serviteur du RP. Seulement, il ne compte s’arrêter en ce stade dans son opération de charme au carrefour de l’autoroute 2012.

Des informations proches de «Rewmi» font toujours état de discussions entre Idrissa Seck et la «lionne» de Diourbel. En termes plus clairs, le maire de Thiès parle avec l’ancien maire de Diourbel. Mieux, il est également soutenu qu’il pourrait avoir un autre soutien de taille. Il ne s’agit ni plus ni moins de Me Doudou Ndoye qui conteste la candidature de Wade qu’il juge anticonstitutionnel. Et celui qui propose au pape du Sopi des primaires pour le choix du candidat du PDS à la présidentielle du 26 février 2012, a tous les arguments pour rejoindre l’ancien Premier ministre. Mais, il risque de ne pas être le seul. Et pour cause.

D’autres responsables, selon toujours des sources «Rewmistes», compris entre députés, sénateurs, ministres et simples responsables politiques pourraient rejoindre d’ici quelques mois le camp du maire de Thiès. Sur le même registre, confie toujours nos interlocuteurs, les partis alliés regroupés autour de l’AST et de la CAP 21 ne vont pas échapper à l’opération de charme politique de M. Seck. Car, il est dit et soutenu qu’il «parle» avec des formations politiques embarquées dans le navire libéral. En tout état de cause, les semaines et les mois à venir nous édifieront. Ceci, pour voir si effectivement Idrissa Seck va compter dans ses rangs d’autres soutiens de taille qui vont provenir de «l’armée» politique de Wade. Sans oublier de noter que Macky Sall est également stationné au carrefour des recrutements politiques sur l’autoroute 2012. La présidentielle, c’est dans cinq mois.

Abdoulaye Mbow lesenegalais.net

À voir aussi

Omar Sarr, Pds : «Nous allons foncer, nous allons taper»

« Nous nous félicitons de la formidable mobilisation ici à Pikine. Nous avons eu une bonne …

Mamadou Lamine Diallo: «Le peuple est en train de se lever»

« C’est une mobilisation populaire pour la résistance nationale. Aujourd’hui nous sommes ici pour dire non …