Confidences

Idy Thiam Président de l’Unacoi Jappo : « si l’Etat nous donne l’agrément dès demain, nous allons implanter une usine de fabrication de sucre »

  • Date: 1 septembre 2015

Le président de l’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (Unacois),  Idy Thiam a déploré, avec la dernière énergie, le fait que le groupe Mimran  fasse venir au port de Dakar, sans autorisation préalable, une cargaison de 22.000 tonnes de sucre, voulant ainsi empêcher l’Etat d’autoriser les commerçants sénégalais à importer du sucre. Dans cet entretien accordé à Sud Quotidien , Idy Thiam est revenu sur les difficultés auxquelles les commerçants sénégalais sont confrontés sur le marché du sucre, non sans mettre en garde le groupe Mimran qui, selon lui, est à l’origine de tous les maux qui affectent le marché du sucre au Sénégal.

Ces derniers jours, la question de l’importation du sucre a suscité beaucoup de polémique. A travers les médias, on a fait état de la mesure du président de la République Macky Sall de  bloquer l’importation du sucre. Mais au même moment, on affirme que le Ministre du commerce a levé le gel des importations. Quelle est la position de l’Unacois dans ce débat ?

 Le groupe Mimran a voulu mettre en mal les commerçants, le Chef de l’Etat et le Ministre du commerce Alioune Sarr,  en véhiculant de fausses informations   à travers une certaine presse. Il manipule actuellement le Sénégal comme il le désire. Mais l’Unacois ne le laissera pas faire. Parce que nous ne sommes  ni embauchés,  encore mois payés par l’Etat et nous ne sommes pas des ministres de la Républiques, encore moins des Directeurs de sociétés. Nous n’avons que notre commerce pour survivre. Sur un gap de 8 mille tonnes de sucre, il a importé 22 mille tonnes, ce qui est anormal. Il n’avait même pas le droit d’importer 19 mille tonnes de sucre. Tout cela est une stratégie qu’il a mis en place pour mettre en mal l’Etat et les commerçants du Sénégal. Nous savons bien que le Ministre du commerce est un homme droit qui fait tout dans les normes. Personne ne peut le manipuler. La Css affirme que le Ministre du commerce défie le Chef de l’Etat, ce qui  est archi faux. Si c’était le cas, nous serions les premiers à le dénoncer.  Le président de la République Macky Sall lui-même ne croit pas à ces contrevérités.
Si on vous laissait le monopole des importations,  comme vous le souhaitez, les consommateurs pourraient-ils s’attendre à une baisse du prix du sucre ?
Il y aura non seulement une quantité suffisante de  sucre, mais aussi le sucre sera vendu  à un prix moins cher. On pourra vendre le sucre importé à moins de 450 francs le Kg alors que la Css vend le Kg à 540 francs.
N’est-ce pas que les autorités gèlent souvent les importations pour protéger l’industrie locale 
Nous sommes dans un Etat de droit. Dans tous les 15 pays membres de la Cedeao, il n’existe aucun dispositif qui régit l’importation du sucre. C’est une activité tout à fait licite et régulière. Il n’y a qu’un seul mécanisme de protection fondé sur la loi communautaire . Donc, on ne peut pas barrer la route aux importateurs et l’Unacois compte défendre ses intérêts jusqu’au bout.
Ne pensez-vous pas que pour casser ce monopole dont vous parlez, il est  nécessaire de créer une autre usine de sucre qui pourrait concurrencer la Css ?
C’est cela notre ambition. Mais il existe une convention qui lie l’Etat sénégalais au groupe Mimran. Selon cette convention, c’est seulement le groupe Mimran qui a le monopole d’avoir une usine de raffinerie  au Sénégal. comme Mimran l’a fait. Ce sont seulement des facilités. L’Etat a mis tout à sa disposition. Un terrain gratuit, de l’eau. Les opérateurs économiques sont prêts à investir pour leur pays.
Maintenant qu’est-ce  que vous comptez faire pour défendre vos intérêts ?
Le groupe Mimran est très puissant  au Sénégal. Mais il ne peut rien faire contre nous. Car, nous sommes du secteur informel. Personne ne peut rien faire contre nous. Nous ne serons pas suspendus. Car nous ne sommes pas des salariés.  L’année dernière, le gap était de 90.000 tonnes. Mais à notre avis cela fait même plus. Mimran ne produit même pas 20%. Il ne fait qu’importer. Il varie dans ses déclarations au fil des années. Il a récemment même importé 22. 000 tonnes pour perturber le marché. Or, il n’a même pas ce droit. Car il est autorisé à importer que 8000 tonnes. Il a défié l’Etat, le Président n’est pas au courant, mais certains membres du gouvernement le sont.  Récemment quand on a fait le point sur l’importation, il en est ressorti que sur les 23.000 tonnes, Mimran possède les 22.000 tonnes. Les autres n’ont pu sortir que 1000 et quelques tonnes.  Il ne devait même pas prendre part aux importations, car il a le monopole de la production. Nous sommes engagés avec le Président Macky Sall à renoncer à notre droit pour aider la compagnie sucrière à être autosuffisance.  Il n’y a pas une restriction de l’importation. On a dit à un certain moment que personne ne fait entrer du sucre au Sénégal.  Il a dit qu’au mois de juillet il arrête sa production pour l’entretien, donc il ne doit pas avoir du sucre. Cette année, il devait avoir le tiers, ce qui égale à 8000 tonnes. Il a pris son quota et au lieu d’amener la quantité autorisée, il a exporté plus. Il a imposé cela à l’Etat. Au lieu de 25.000 tonnes, le gap est maintenant à 47.000 tonnes pour légaliser ce qu’il a fait. Nous n’accepterons pas sa dictature. C’est pour le protéger qu’on a instauré certaines taxes au point qu’il est devenu très puissant.   En plus de défier l’Etat sur la quantité importée, il a fait pire. Il n’a pas payé de droits de douanes estimés à 4, 7 milliards. Il a obtenu une demande d’exonération.  Il n’est intéressé que par ses intérêts.  Nous employons prés de 400 personnes. Nous ne sommes pas simplement des commerçants. Les gens consomment plus nos produits.   Par ailleurs, Mimran est exonéré de 12% au lieu de 18% sur la production locale dont il a l’exclusivité. Cela lui fait 8, 5 milliards de bénéfice par an. Et il a refusé de réduire le prix du sucre. Depuis l’arrivée de Macky Sall, il a gagné 25, 5 milliards d’exonérations.  Son objectif est de détenir le monopole du sucre. Il combat les ministres. Quiconque s’attaque au sucre est immédiatement remplacé. Le sucre pouvait même coûter 500 f Cfa en cas de baisse de la taxe. Mimran veut aussi semer la zizanie dans le gouvernement. Macky n’est pas concerné par le contrôle du prix du kg de sucre. Cela revient au ministre du commerce.
Sud Quotidien
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15