Accueil / ACTUALITES / «Il faut reprendre l’importation des véhicules datant de plus 5 ans»

«Il faut reprendre l’importation des véhicules datant de plus 5 ans»

Dans le cadre de la campagne électorale pour les prochaines législatives, Aliou Dia de Forces paysannes était hier à Rufisque. Il s’est adressé aux éleveurs et acteurs du monde du transport, de la localité. Une occasion pour lui de vilipender la loi interdisant l’importation de véhicules datant de plus de 5 ans. Pour sa 4éme journée de campagne électorale, Aliou Dia, tête de liste de la Convergence pour le renouveau et la citoyenneté a rencontré les responsables de la gare routière de Rufisque, et les éleveurs de la localité.

Source : L’Office
Une occasion pour lui de dénoncer la loi sur l’interdiction des importations des véhicules datant de plus de 5 ans. Cette mauvaise loi, selon lui, constitue un manque à gagner énorme pour les transporteurs, chauffeurs et immigrés Sénégalais. Ces derniers qui revenaient au pays avec un véhicule, en retournant laissent cette voiture à leurs jeunes frères qui n’ont pas d’emploi, ou à leurs parents. Cette pollution sur laquelle l’Etat s’est basé pour interdire ces importations de véhicules est à chercher ailleurs, à l’en croirre. Le combat, d’après « l’ami des paysans », se situe au niveau de ces nombreuses usines et entreprises qui crachent beaucoup plus que ces véhicules, et qui créent une pollution inacceptable. S’adressant aux nombreux chauffeurs, qui ont vu leur liste de députation rejetée, Aliou Dia a condamné les nombreuses tracasseries policières dont ils sont victime chaque jour. Leur combat pour le respect de leurs droits est inclus dans son programme qu’il compte défendre à la prochaine législature. Et pour cette raison il a exhorté ces chauffeurs, et tous ceux qui s’activent dans le transport à voter pour sa liste le 03 juin prochain. Chez les éleveurs de Rufisque, Aliou Dia et ses camarades ont fustigé l’insécurité qui règne dans les foirails, le manque d’aliment de bétail, et leur difficile accès au crédit. Une fois bien représenté à l’Assemblée nationale, Aliou Dia promet de multiplier les plaidoyers déjà entamés, afin de trouver des solutions idoines à ces problèmes récurrents des éleveurs.

À voir aussi

Forum ministériel sur l’habitat : Macky dessine son type d’habitat

Construire des villes africaines modernes, respectueuses de nos traditions de solidarité, abritant des populations qui …

IMF sur la grève du Syjust: «Les ponctions sur les salaires, c’est la loi»

Venu présider, hier, l’ouverture de l’atelier de restitution sur la collecte des statistiques pour l’année …