Accueil / FAITS DIVERS / Il plante des tessons de bouteille sur le postérieur de sa voisine, et écope de 3 mois

Il plante des tessons de bouteille sur le postérieur de sa voisine, et écope de 3 mois

Ce prévenu d’un particulier était-il rongé par la jalousie ? Les supputations vont bon train. En effet, pour une simple question de bagarre, le mis en cause a roué la femme de coups, avant de la poursuivre jusque sous la table d’une commerçante. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il prend des tessons de bouteille, et les plante sur les fesses de la victime. Il a écopé de 3 mois dont un ferme, et condamné également à payer à la victime la somme de 200.000 francs.

Source l’Observateur
A l’origine du conflit, la maman du prévenu a eu des discussions avec la victime, pour une simple histoire de lignes où la victime avait déposé son linge. La mère du prévenu qui ne l’entendait pas de cette oreille s’y est farouchement opposée. Résultat des courses, des propos aigres-doux surviennent. Le nommé Khadim Mbaye, âgé de 19 ans et qui se trouve être le fils de la dame injuriée, n’a pas apprécié ce mauvais traitement fait à sa maman ; c’est dans cet état de colère qu’il est venu arracher tout le linge se trouvant sur la ligne, et l’a jeté à terre. La dame Boye Diop, qui n’a pas digéré ce comportement, a voulu réagir, mais n’en a pas eu le temps ; elle sera aussitôt envoyée à terre, d’un coup violent. Pour se tirer d’affaire, la dame Boye Diop prend ses jambes à son cou, et se réfugie sous la table d’une commerçante du nom de Ngoye Fall. Mais elle n’était pas au bout de ses peines. Khadim Mbaye, déterminé, n’a rien trouvé de pire à faire que de planter des tessons de bouteille sur les fesses de la dame Boye. Laquelle, grièvement blessée, a vu son sang couler sur les marchandises. Evacuée d’urgence à l’hôpital, elle y a reçu les premiers soins. Le médecin établira un certificat médical faisant état de plaies graves sur les fesses. Une plainte sera alors déposée au commissariat central de Guédiawaye le 25 juin ; suite à laquelle, l’assaillant sera arrêté et déféré au parquet. Il a comparu à la barre du tribunal des flagrants délits le 9 juillet, pour répondre des faits à lui reprochés. Khadim Mbaye a tenté de revenir sur ses aveux. Mais sa déclaration sera contrecarrée par l’audition du témoin, la commerçante Ngoye Fall. C’est dans ce climat que le conseil de la partie civile, Me Birame Sassoum Sy, a plaidé pour le maintien du prévenu dans les liens de la justice. Demandant au tribunal de le condamner à telle peine que va requérir le procureur, et de leur allouer la somme 3.50.000 francs ; « car le certificat d’incapacité temporelle de travail fait état de 25 jours, plus les frais médicaux. Madame le procureur fera également le déroulement du film des faits. Le ministère public admettra que la victime a été grièvement blessée par le prévenu, confirmé par le certificat médical ; les faits reprochés à Khadim sont établis. « Pour la prévention, je requiers 3 mois ferme contre lui », assène-t-il. L’avocat de la défense a mis l’accent sur l’excuse de la provocation, avant de demander au tribunal l’application bienveillante de la loi. Le jugement rendu, le prévenu a été trouvé coupable, et le tribunal a écopé de 3 mois dont un mois ferme ; et condamné également à payer à la victime la somme de 200.000 francs.


À voir aussi

Thiès : Le corps d’un bébé découvert dans un dépôt d’ordures

Horreur à Thiès. Le corps sans vie d’un nouveau-né de sexe masculin,  a été découvert …

Les agresseurs du policier risque 15 ans ferme

A bord de leur scooter, Babacar et Cie agressaient les honnêtes citoyens. Malheureusement pour eux, …