Accueil / FAITS DIVERS / Il séquestre le marabout accusé d’avoir engrossé sa femme et prend 6 mois ferme

Il séquestre le marabout accusé d’avoir engrossé sa femme et prend 6 mois ferme

Cheikh Tidiane Ben Omar a attrait, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits pour séquestration et coups et blessures volontaires ayant entrainé une incapacité temporaire de travail de 30 jours. Après jugement, il a été condamné à 1 an dont 6 mois ferme. S’agissant des faits, après sept mois de grossesse, Cheikh Tidiane B. O. Niasse n’a pas la certitude d’être le père du bébé que porte sa femme. Il a accusé un marabout nommé Chérif Abdourahmane d’en être l’auteur. A l’en croire, ce dernier a vécu chez lui pendant bientôt 2 ans. Ainsi, est-il allé le cueillir à Thiès avec l’aide de deux gros bras. Une fois chez lui, il l’a séquestré, battu et fait subir des sévices de toutes sortes. Pis, il a même voulu l’ébouillanter. Mais pris de peur, le marabout a avoué être l’auteur de la grossesse. C’est sur ces entrefaites que le marabout a avoué être l’auteur de la grossesse. Il l’a conduit dans l’enclos des moutons. Pour se tirer d’affaire, le marabout a soutenu qu’il voulait aller aux toilettes. Un simple prétexte pour sauter du 2e étage. Il s’est fracturé le bras. Suite à cette blessure qui lui a valu une Incapacité temporel de travail de 30 jours, il a porté plainte contre le prévenu pour séquestration et coups et blessures volontaires.

A la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, le mis en cause a reconnu partiellement les faits. Il déclare : «je reconnais l’avoir séquestré, Car, à la date du 30 Novembre, jour du Gamou, on m’a mis au parfum qu’il couchait avec ma femme. Quand j’ai eu écho de ça, je me suis mis à sa recherche, il a pris la fuite pour se refugier à Thiès. Je ne pouvais pas supporter cet affront, je suis allé le chercher avec l’aide de mes amis pour le ramener à Dakar, dans le but de le faire parler et d’entendre la vérité sortir de sa bouche». Cherif Abdourahmane a quant à lui déclaré : « J’habitais dans sa maison mais je n’étais pas à l’aise. Il y’a une dame nommée Soukèye qui a dit à Sophie de dire à Ben que je couche avec sa femme. Quand il a voulu me frapper, j’ai pris la fuite pour aller à Thiès». « Arrivée chez Cheikh Tidiane, ils m’ont déshabillé et c’est Cheikh qui me frappait. Il m’a maltraité de 20h à 4h du matin en me donnant des coups de coupe-coupe. J’étais ensanglanté, les autres tenaient mes mains. Il tenait à ce que j’avoue avoir enceinté sa femme mais j’ai refusé. Le lendemain matin ils m’ont servi le petit déjeuner, mais je ne pouvais pas le manger. Ils ont chauffé de l’eau chaude qu’il voulait me verser si je n’avouais pas. Pour ne pas être ébouillanté, j’ai dis que c’est moi ». Le parquetier a requis un an dont 6 mois ferme. La défense a plaidé pour l’application de la loi. Finalement, le tribunal a suivi le maître des poursuites dans ses réquisitions.

L’As

À voir aussi

Meurtre de Mariama Sagna: «Y a rien de politique»

Amadou Seydi, le procureur du tribunal de la grande instance de Pikine, a confirmé la …

Lycée Médina Sabakh : un professeur arrêté pour détention de “yamba”

Selon les informations de Liberation, un professeur d’Histoire et de Géographie a été arrêté au …