24 avril, 2014
Accueil » ACTUALITES » Il y a 200 francs-maçons actifs au Sénégal (Officiel)
Il y a 200 francs-maçons actifs au Sénégal (Officiel)

Il y a 200 francs-maçons actifs au Sénégal (Officiel)

A l’occasion de la célébration du 30ème anniversaire de la loge Blaise Diagne, l’association internationale de franc-maçons dénommée le Grand Orient de France a, à cet effet, rencontré ce week-end la presse . En dépit des préjugés encore tenaces sur la franc-maçonnerie, le Grand maître du Grand Orient n’a pas caché son optimisme quant à son progrès au Sénégal, avec des jeunes qui entrent de plus en plus dans les loges.

Source : Le Matin

Les préjugés sont très ancrés au Sénégal comme partout en Afrique sur la franc-maçonnerie. Et c’est en partie pour lever des incompréhensions sur leur « mouvement de pensée », que les maçons du Grand Orient de France choisissent de communiquer. Ainsi, le 30ème anniversaire de la loge Blaise Diagne à Dakar a servi de prétexte majeur pour davantage lever les équivoques. À en croire le Grand maître du Grand Orient de France M. Jean-Michel Quillardet, au Sénégal il y a une « franc-maçonnerie dynamique de près de 200 personnes.

Ce qui semble réjouir M. Quillardet qui est le Grand Maître du Grand orient de France depuis septembre 2005, c’est que la maçonnerie est en progrès au pays de la Teranga. Cette avancée est, selon lui, beaucoup plus significative chez les jeunes qui sont de plus en plus attirés par la franc-maçonnerie. Répondant à ceux qui présentent celle-ci comme une secte, le Grand maître soutient que « c’est bien mal connaître la franc-maçonnerie » non sans préciser que c’est un mouvement ouvert. D’ailleurs, c’est tout le sens de la rencontre avec la presse pour « faire valoir ( leur) message ». C’est pourquoi, ils (maçons) estiment qu’ « (ils) ont beaucoup d’effort à faire pour mieux (se) faire connnaître ».

Contrairement à toute autre image collée aux maçons, M. Jean-Michel Quillardet laisse entendre que la franc-maçonnerie est une société de pensée . Mieux, il présente un franc-maçon comme une personne libre et engagée dans la défense des valeurs humanistes. En ce sens que la maçonnerie est un instrument de promotion sociale, de formation intellectuelle, bref de perfectionnement de l’individu. Pour expliquer leur anonynat, M. Quillardet fait savoir que chez les maçons il doit y avoir ce qu’ils appellent dans leur jargon le secret de l’appartenance et le secret de l’initiation. Pour le premier caractère chacun doit avoir sa propre liberté parce que les maçons sont de libres penseurs.

Le deuxième secret qu’est l’initiation consiste à se réunir tous les 15 jours pour débattre sur des sujets de réflexion. En France il faut dire que le Grand Orient exerce une influence politique au sens intellectuel. Son action s’est développée autour des questions communautaristes avec la séparation du pouvoir et de l’Église. Après ce qu’on pourrait appeler ce succès, le Grand orient s’est fixé comme nouvel objectif de combattre la misère et de promouvoir le droit de vivre dans la dignité. Un devoir de mémoire à Gorée À travers la célébration du 30ème anniversaire de la loge des franc-maçons à Dakar portant le nom d’un frère de la maçonnerie en la personne de feu Blaise Diagne, le Grand Orient a rappelé aussi que la traite des noirs est un crime contre l’humanité commis par les Occidentaux.

Ainsi, les frères de Jean-Michel Quillardet ont foulé le sol de Gorée pour consacrer à ce devoir de mémoire à la Maison des esclaves où le conservateur Joseph Ndiaye a reçu une plaquette des mains du Grand maître du Grand Orient de France. Sur cette plaquette est écrite une pensée célébre de Blaise Diagne datant du 27 septembre 19922 à Paris . Il fait mention de l’influence des francs-maçons dans la Révolution française. Celle-là même qui a brisé les chaînes d’asservissement et libéré l’Humain noir de l’esclavage. Il faut signaler que la délégation du Grand orient de France a été reçue à la Primature en visite privée par le premier ministre Macky Sall.