6780000-10363546

ILES DU SALOUM Le député Mbaye Diamé et l’ancien Dg de La poste Mamadou Thior, indésirables

 Les responsables Apéristes de la Commune de Djinda, département de Foundioungne, sont très remontrés contre le député Mbaye Diamé et l’ancien libéral Mamadou Thior. En effet, les responsables locaux soupçonnent ces derniers de vouloir faire de la récupération politique en voulant parler à leur nom. En conférence de presse, ce week-end, Moussa Thior et Cie ont promis de faire face à ces deux « intrus ».

C’est Moussa Thior qui est monté au créneau pour recadrer ses camarades de parti, qui veulent piloter la commune à distance. « Nous déplorons la position du Maire de Foundioungne, Babacar Diamé dit Mbaye qui n’a plus remis les pieds dans les îles du Saloum depuis son accession à la tête de cette institution, c’est-à-dire depuis 2012.  Ce n’est pas quelqu’un dont la commune a besoin », peste-t-il. Et de renchérir : « C’est quelqu’un qui incapable d’aider les insulaires et je pense que nous n’avons pas besoin de ce genre de dirigeant dans notre Commune. Ce même Monsieur n’a jamais mis les pieds dans les îles pour rendre visite aux populations qui l’ont élu. Il n’a qu’à faire la campagne dans la terre ferme et non dans les îles. Qu’il cesse. Nous pensons qu’il fera un bilan avec toutes les difficultés que les insulaires sont en train de vivre. »
Toujours dans sa diatribe, Moussa Thior désapprouve, l’ancien libéral, Mamadou Thior, qui serait en train d’installer ses pions dans les Iles. «  Autre attitude que nous dénonçons, c’est l’ancien directeur de La Poste Mamadou Lamine Thior ; nous lui demandons d’arrêter et d’être sincère. Il doit arrêter la récupération en disant que c’est le chef de l’État qui l’a envoyé dans les îles du Saloum », dénonce-t-il. Dans la foulée, Moussa Thior révèle le passé politique de l’ancien directeur de La poste. « Il n’a pas battu campagne lors du dernier référendum et nous lui demandons de rester au Pds. S’il veut faire un bilan, qu’il le fasse dans la terre ferme et non dans les îles. Cette récupération doit cesser. Les portes lui sont ouvertes, mais ce que nous voulons, c’est une audience avec le chef de l’État, parce qu’on ne peut pas rester dans la terre ferme et parler au nom des insulaires », déclare-t-il.
Les étudiants de cette Commune ont profité de cette rencontre pour parler des difficultés que rencontre la zone et de dénoncer l’attitude du Maire de Djinda, membre de la formation politique de Malick Gakou. À en croire Doudou Sarr, président de l’Amicale des étudiants et ressortissants de Djinda et des îles du Saloum, « chaque année, nous demandons au Maire de subventionner les étudiants, en vain. Nous payons nos propres logements. Rien ne va chez les étudiants, les élèves et au village. Nous voyons un Maire qui en train de violer les droits des étudiants parce qu’il n’est pas ouvert aux critiques ». Pour rappel, la Commune de Djinda regroupe plus de dix villages mais elle est sans eau potable, ni électrifiée.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-1

VISITE D’ETAT DU PRESIDENT SALL EN FRANCE- Ce que fera Macky à Paris

Le président de la République du Sénégal effectuera, du 19 au 21 décembre, une visite …