Accueil / FAITS DIVERS / Ils avaient réduit le véhicule d’une valeur de 19 millions en pièces détachées

Ils avaient réduit le véhicule d’une valeur de 19 millions en pièces détachées

Affaire assez rocambolesque que celle-là. Un véhicule dont la valeur est estimée à 19.000.000 francs, a été volé et réduit en pièces détachées dans un magasin. Le gardien avait reçu de la part du voleur la somme de 225.000 francs, D’autres complices comme le mécanicien et des receleurs ont été tous appréhendés. Le procureur a requis contre le gardien 2 ans ferme ; mais aussi, 6 mois ferme contre les complices. La partie civile a réclamé 19.000.000 francs. Ils seront fixés sur leur sort le 16 juillet prochain.

Source l’Office
A défaut de mettre la main sur le cerveau du vol, un certain Pape Samba Diop qui avait réussi à soustraire frauduleusement un véhicule d’une valeur de dix neuf millions de francs ; et est allé le confier à Médoune Ndiaye, gardien d’un magasin, sous prétexte que le véhicule lui a été remis par un de ses cousins douanier. En guise de reconnaissance, il lui a offert une somme de 225.000 francs. Peu après, il envoie le mécanicien Assane Ndiaye pour démonter la voiture pièce par pièce, une partie sera alors vendue à un certain Alioune Mbaye, à 50.000 francs ; et une autre, à un ressortissant Nigerian du nom de Filix Anozi ; les opérations ont eu lieu aux HLM le 9 juin dernier. Après avoir réussi son forfait, le cerveau du vol, Pape Samba Diop, a pris la poudre d’escampette, et reste introuvable dans Dakar. Alors que les recherches étaient en cours, le propriétaire du véhicule, Alioune Ndao, apercevra le capot de sa voiture au-dessus d’un autre véhicule qui le transportait vers un garage, aux HLM. Il suivra pas à pas le véhicule, jusqu’à un garage. Ayant obtenu quelques renseignements, il va déposer une plainte contre le garagiste au commissariat de cette localité. L’enquête aboutira à l’arrestation du gardien, Médoune Ndiaye, et ses complices. Mais à l’interrogatoire, le sieur Ndiaye a déclaré que c’est Pape Samba Diop qui lui avait confié le véhicule ce jour-là, vers 21 heures, au magasin où il est gardien ; et c’est là que le mécanicien est venu tout démonter ; puis les pièces ont été mis à la disposition de vendeurs de pièces détachées ; il reconnaît tout de même qu’il avait de très bonnes relations avec le nommé Pape Samba Diop, mais qu’il n’a jamais cru que ce dernier pouvait perpétrer un tel coup. « Il m’a remis 225.000 francs en guise de cadeau », a déclaré Médoune Ndiaye. Quant aux complices, ils sont tous passés aux aveux, tout en précisant qu’ils ignoraient l’origine frauduleuse de la marchandise. L’avocat de la partie civile, Biram Sassoum Sy, a demandé au tribunal de les maintenir dans les liens de la prévention ; de les condamner tous à une peine exemplaire ; et de leur allouer (à lui et à son client) la somme de 19.000.000 francs. Ce d’autant plus que son client n’a pas entièrement payé la société Sénégalaise de l’Automobiles. « Il leur doit 9.000.000 francs, bien des pièces ont été récupérées, mais ça ne suffira pas », dira l’avocat. Le procureur, après avoir retracé le film de l’affaire, a requis 2 ans ferme contre le gardien Médoune Ndiaye et 6 mois ferme pour ses complices, y compris le mécanicien et les receleurs. Le mécanicien aussi a démonté le véhicule, moyennant de 3.50.000 francs. Les avocats de la défense ont plaidé la relaxe de leurs clients, car ils estiment que le voleur principal n’a pas été appréhendé ; et qu’il court toujours dans la nature. Arguant que Médoune Ndiaye a été trop naïf : « Depuis 12 ans, il est gardien dans ce magasin, il n’a jamais eu maille à partir avec la justice, mais comme il avait des relations avec le nommé Pape Samba Diop, il n’a jamais cru que ce dernier pourrait l’impliquer dans un coup pareil ». Ensuite, la défense a fait état du montant demandé par la partie civile, 19.000.000 francs ; le jugeant excessif ; « car toutes les pièces ont été rendues, il ne reste que les quatre roues, nous demandons ainsi au tribunal de leur faire une application bienveillante de la loi. Le jugement sera rendu le 16 juillet prochain.


À voir aussi

L’étudiante, son copain faux policier et son amant, la partie de jambe en l’air…

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la sentence qui a été prononcée, hier, …

Escroquerie : Le commerçant qui gonflait son compte Wari, arrêté

Après avoir réussi plusieurs tentatives d’escroquerie de sommes d’argent destinées aux clients, le commerçant A. L.F a …