Accueil / ACTUALITES / Images dégradantes diffusées à la télévision nationale : Der n’est pas ravi tous les soirs

Images dégradantes diffusées à la télévision nationale : Der n’est pas ravi tous les soirs

Les images ‘dégradantes et obscènes’ diffusées à la Télévision nationale font réagir le Pr Iba Der Thiam. Introduisant une question orale, le premier vice-président de l’Assemblée nationale demande la constitution d’une mission d’étude sur les conséquences de ces images ‘dangereuses pour les valeurs du pays’.

Source : Walfadjri
‘L’avenir du Sénégal est menacé aujourd’hui par les comportements et modes de vie que les images de la Télévision nationale impriment dans la mentalité de nos populations, singulièrement de notre jeunesse’. Le constat est dressé par le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le Pr Iba Der Thiam. Ce qui le pousse d’ailleurs, par le biais d’une question orale, à demander la ‘constitution d’une mission d’étude chargée d’examiner cette question’.

Ceci en procédant à des enquêtes, à des auditions et à des avis d’experts pour réunir la masse critique susceptible d’opérer des réajustements qui s’imposent dans l’intérêt supérieur du pays, suggère celui que l’on surnomme le ‘député du peuple’.

Dans une lettre adressée au président de l’Assemblée nationale, Macky Sall, le professeur Iba Der Thiam soutient que ‘notre culture, nos valeurs de civilisation qui ont constitué le rempart le plus solide à l’époque du système colonial contre l’assimilation et ses méfaits sont actuellement agressés’. A cela, s’ajoute la démission des parents. ‘La famille n’assume plus correctement sa fonction d’éducation, d’encadrement et de formation’, souligne l’auteur de la question orale datée du 15 juillet dernier. Et l’école le fait moins encore, déplore-t-il.

Au fil du temps, poursuit le premier vice-président de l’Assemblée nationale, ‘les repères, les valeurs refuges s’écroulent, les uns après les autres, abandonnant la jeunesse au mimétisme de modèles étrangers qui véhiculent souvent certaines anti-valeurs lourdes de menaces pour la cohésion du tissu social. Mais aussi menace la sauvegarde des valeurs de la famille, fondées sur la vertu, le respect de soi et des autres, la kersa (Ndlr : retenue), etc’. Iba Der Thiam est un habitué des questions orales. Celle-ci est la quatrième qu’il a introduit depuis l’installation de la nouvelle législature.

Il faut souligner que la réaction d‘indignation des députés face aux images jugées ‘dégradantes’ n’est pas une première à l’Assemblée nationale. A chaque passage du ministre de l’Information devant les députés à la place ‘Soweto’, la question a été soulevée par les élus du peuple. Mais, jusqu’à présent, ce sont des promesses qui ont été le plus souvent servies. Sans suite.


À voir aussi

Thierno Bocoum à la rescousse d’Idy

A la suite de la polémique soulevée par l’ancien Premier ministre et afférente à la …

Spéculation foncière à Diass : Le gouverneur de Thiès saisit maires et sous-préfets

La spéculation foncière pollue l’environnement de l’espace aéroportuaire. Pour faire face, le gouverneur de Thiès …