ACTUALITE

Imam Cheikh Oumar Kouteu sur les personnes présumées terroristes : «On ne doit pas les sanctionner pour préserver des intérêts crypto personnels »

  • Date: 6 novembre 2015

 Imam Cheikh Oumar Kouteu, président de l’Association pour la promotion des valeurs islamiques a animé, hier, un point de presse. L’imam a débattu sur les récentes arrestations de religieux soupçonnés de faire l’apologie du terrorisme, le fléau de la drogue qui mine le pays.

Alors que l’affaire des sept personnes présumées de faire l’apologie du terrorisme est pendante devant la justice, Imam Cheikh Oumar Kouteu, président de l’Association pour la promotion des valeurs islamiques a animé, hier à Dakar, pour se prononcer dans cette affaire. Selon lui, ces personnes présumées d’être de connivence avec un réseau de terroristes doivent être jugées sur la base d’éléments solides.

« Il nous faut des preuves dans cette affaire. Et pour cela, nous interpellons nos autorités. On n’a jamais vu au Sénégal un ancien chef d’Etat être arrêté. Pourtant, des chefs religieux sont arrêtés et emprisonnés. Certes on doit sanctionner mais on ne doit pas sanctionner pour préserver des intérêts cryptos personnels », a indiqué l’iman, hier, lors de son face-à-face avec les journalistes.

Parlant de Boko Haram, imam Cheikh Oumar Kouteu dira que c’est maintenant qu’on a commencé à parler de Boko Haram au Sénégal. Seulement, dit-il, ce mouvement existe depuis 100 ans et son objectif principal était d’enseigner les recommandations de l’Islam. Mais, des gens malintentionnés se sont cachés derrière ce mouvement pour faire croire au monde entier que l’Islam n’est là que pour faire de mauvaises choses.

« L’Islam est une institution que personne ne doit attaquer »

« C’est le cas de Goodluck Jonathan, ancien président du Nigéria, qui a utilisé le mouvement Boko Haram pour barrer la route à un adversaire politique. Au Sénégal, il y a le mouvement Ansardine et ce sont les Niassènes. Pourtant, ils n’ont fait de mal à qui que ce soit », a-t-il dit. Face aux journalistes, l’iman indiquera également que l’Islam est en train d’être agressé partout et c’est la raison pour laquelle les chefs religieux doivent cesser leur mutisme pour continuer le combat de leurs pères. « Nous avons dépassé le temps du Jihad avec les armes. On doit faire des sorties régulières pour recadrer nos populations. L’Islam est une institution que personne ne doit attaquer », a-t-il déclaré.

S’agissant de la drogue, il expliquera que : « l’alcool est devenu un phénomène réel dans les écoles, entre autres espaces publiques.  Nous constatons ces derniers temps la multiplication des points de vente de l’alcool, alors que c’est banni par l’Islam. Cependant, il faut dire que ce sont nos autorités elles-mêmes qui délivrent les autorisations aux vendeurs ».

A l’en croire, l’utilisation de la drogue impacte négativement sur nos comportements.

Cheikh Moussa SARR

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15