Confidences

IMAM MASSAMBA DIOP A TOUBA : « Ces homosexuels nous ont poignardés trois fois… La décision du Procureur nous laisse perplexe… S’ils étaient des Imams, ils auraient été jetés en prison »

  • Date: 2 janvier 2016

48 heures à Touba auront suffi aux membres de la délégation de l’Ong Jamra pour rencontrer certains chefs religieux dont le Khalife Général des Mourides. Des moments mis à profit pour dénoncer « le mariage gay célébré à Kaolack la nuit de la naissance de Seydina Mouhamed (Psl ) » , regretter la libération de ces 11 présumés homosexuels et donner le point de vue de l’organisation sur le terrorisme. Interview :

Dakaractu : Imam, qu’étiez-vous venu faire à Touba ?

Nous venons de boucler une visite de 48 heures en terre sainte de Touba. Je voudrais très sincèrement remercier le Khalife Général des Mourides qui nous a fait l’honneur de nous recevoir en privé, de nous tendre l’oreille et de nous parler. Je voudrais aussi remercier Serigne Moustapha Bara Falilou Mbacké qui nous a hébergés pendant 48 heures.

Jamra est en tournée nationale de puis le 21 du mois dernier. Nous avons fait toutes les villes religieuses et échangé avec les responsables des familles religieuses. Vous êtes sans savoir qu’il y a beaucoup de problèmes qui ont secoué notre religion ces temps derniers.  On a entendu, à travers la presse, que des homosexuels se mariaient à Kaolack et on a eu à échanger avec Serigne Sidi Mokhtar Mbacké.

Et qu’est-ce qu’il y a à retenir de ce problème d’après votre analyse ?

D’abord, il faut avouer que l’information nous a été donnée par la presse. Jamra qui se bat pour la santé morale et mentale des sénégalais est allée à la source de cette information. C’est d’après des sources policières que nous avons pu avoir confirmation du scandale à la suite de quoi, nous avons élevé la voix pour dire qu’effectivement ce sont des homosexuels qui célébraient un mariage gay la nuit de la naissance de Seydina Mouhamed ( Psl ). Ils ont choisi cette nuit parce que sachant que le Sénégal est un pays religieux avec 95% de musulmans et 3% de chrétiens. C’était la nuit de la naissance du  prophète et aussi un moment où les chrétiens se préparaient à célébrer la naissance de Jésus Christ pour faire leur sale activité. Ils nous ont poignardés une fois. Nous avons été poignardés une deuxième fois parce qu’ils ont piétiné la loi. L’article 313 du Code de procédure pénale interdit de façon claire les unions contrenature. Ils nous ont poignardé une troisième fois pare qu’ils l’ont organisé, ce mariage gay,  dans une maison d’éducation, dans une école. Ils ont ensuite humilié les agents du commissaire Bocar Ly de Kaolack qui sont très outillés. Ces policiers sont partis avec des preuves à l’appui mais le procureur a dit qu’il n’a pas assez de preuves et il les a laissés rentrer chez eux.

Autrement dit la décision du Procureur ne vous satisfait pas ?

Nous sommes perplexes  par rapport à cette décision de justice. Je rappelle qu’ils étaient près de 50 personnes dans cette école. Le mari s’appelait Adama Kâne, l’épouse Oumar Ndiaye. Le mari avait fini de  donner une bague, une robe de mariage, une dot.  Un Imam aurait été facilement arrêté et jeté en prison. Mais s’il s’agit d’homosexuels, il n’y a jamais assez de preuves. Et c’est cela qui est bizarre.

L’autre phénomène qui fait l’actualité, c’est le terrorisme

Jamra a échangé avec les religieux sur le terrorisme. Etiqueter l’Islam comme’une religion de guerre, de tuerie …Non ! L’islam est une religion de paix, de solidarité, de convivialité,  d’entraide, d’amour. L’Islam signifie paix. Malheureusement, les gens pensent que le terrorisme est un problème religieux. La cause n’est pas religieuse, elle est économique. Ce que font ces mécréants n’a rien à voir avec Seydina Mouhamed, avec  l’Islam.  Combien d’entreprises fabriquent de l’alcool dans ce monde ? de préservatifs ? Le jour où le milliard 700 de  musulmans arrêtera d’utiliser tout cela, ce sera l’échec économique à leur niveau. Ils sont en train de tout faire pour stabiliser leurs entreprises, leurs économies.

La corruption

C’est l’occasion pour nous de féliciter la présidente de l’Ofnac qui a eu e courage de dire que pour régler définitivement le problème de la corruption, il faut aller puiser dans le Coran. La corruption, Dieu l’a interdite dans le Coran. Je crois que la corruption est à tous les niveaux de la République. Nous devons tous lutter contre la corruption parce que cela ne nous mènera pas à bon port.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15