SOCIETE

IMAM NDIOUR CRACHE SUR LE REGIME ‘’On ne filme que la petite corruption’’

  • Date : 14 septembre 2016

Devant les fidèles, Imam Babacar Ndiour a assené ses vérités sur l’actualité nationale, marquée par les débats sur la corruption, la dilapidation des ressources publiques, l’affaire Ousmane Sonko…

‘’On ne filme que les petites corruptions…mais celle qui porte sur des milliards, personne n’en parle, personne ne la voit », a dénoncé l’Imam, sans doute en référence à l’affaire du policier filmé en flagrant délit de corruption. Et de présider d’ailleurs qu’en la matière et devant Dieu, «le corrupteur et le corrompu ont la même responsabilité et sont punis de la même peine ». Poursuivant, Imam Ndiour sans complaisance, de dénoncer le peu de considération donnée aux organes de contrôle et de lutte contre la corruption, dont les rapports sont toujours mis sous le coude. « Si l’Ofnac, qui a pour mission de combattre la corruption, la mauvaise gestion, constate des choses et fait des rapports, non seulement on ne donne pas suite à ces rapports, mais on limoge tout le monde. Quand l’IGE et la Cour des comptes parlent, ça se limite à de simples rapports. Quand la CREI se prononce, on se tait », a-t-il accusé. S’agissant des lanceurs d’alerte comme Ousmane Sonko (qu’il n’a pas nommé ouvertement), le guide religieux regrette qu’on se cache toujours derrière le droit de réserve qui s’imposerait à eux, sans jamais démentir les révélations qu’ils font.

Sonko adoubé

« Quand ceux qui veillent sur les deniers publics voient quelque chose et le dénoncent, on ne les dément pas, mais on demande pourquoi ils le disent. Et on évoque l’obligation de réserve. Le peuple à qui appartiennent ces ressources, n’a-t-il pas le droit de savoir où elles vont ? Est-ce qu’il y a quelqu’un qui mérite plus que le peuple, de bénéficier de ces ressources ? », soutient Imam Ndiour, qui encense et bénit ceux qui dénoncent les actes de mal gouvernance, de corruption et de dilapidation des deniers publics. « Toute personne qui veut que tout soit transparent, est un bon croyant et un vrai patriote. Aimer son pays est une marque de croyance en Dieu. Et tout patriote doit aimer son pays plus que sa propre personne, plus que ses amis, ses parents et ses proches », dit-il. Pour l’Imam Thiessois, le fait de persécuter les lanceurs d’alerte, ceux qui dénoncent la corruption et la mal gouvernance, ne fait qu’encourager ces phénomènes.

Alé Lô

Les Plus Populaires
Les plus commenté
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15