Accueil / POLITIQUE / Impact environnemental et social du Ter à Rufisque Guendel 3 Thierno Bocoum parle de « scandal »

Impact environnemental et social du Ter à Rufisque Guendel 3 Thierno Bocoum parle de « scandal »

Dans le cadre de ses tournées de proximité, le leader du mouvement politique Alliance Générationnelle pour les Intérêts de la République (Agir) a exprimé tout son amertume sur ce qu’il a constaté à Rufisque, dans le quartier Guendel 3, concernant l’impact environnemental et social du Train express régional (Ter). Dans la note parvenue à Sud quotidien hier, vendredi 2 mars, Thierno Bocoum estime «scandaleux» ce que vivent les populations de ladite localité, à cause des travaux.

C’est un vrai calvaire que vivent les populations du quartier Guendel, dans le département de Rufisque. C’est en tout cas ce que soutient le patron du mouvement politique Alliance Générationnelle pour les Intérêts de la République (Agir), qui dit s’y être rendu dans le cadre de ses visites de proximité. Dans la note parvenue à Sud quotidien hier, vendredi, Thierno Bocoum peint un tableau sombre du vécu des populations à cause des travaux du Train express régional (Ter) du chef de l’Etat, Macky Sall. Pour l’ancien porte-parole de Rewmi, «rien ne peut justifier ce que nous avons relevé sur place avec beaucoup d’amertume».

En effet, parlant de l’impact environnemental et social du Ter, M. Bocoum décrit «des dégâts matériels causés par des camions qui quittent les routes pour échouer dans les maisons, une forte poussière qui envahit les coins et recoins des habitations, une pollution sonore insupportable qui dure 24h/24, une peur partagée de fermer les yeux la nuit du fait de l’insécurité».

Le patron d’Agir s’offusque ainsi qu’une solution alternative ne soit offerte aux populations qui subissent les affres des travaux dudit grand projet de l’Etat. Pour lui, «malgré tout cela, les populations de Guendel 3 et environs n’ont été ni évacuées ni dédommagées. Et les travaux du Ter se déroulent comme si aucun être humain ne réside dans les alentours». Il estime, de ce fait, que «nul n’est épargné des risques de maladies et de l’insécurité ambiante: ni les enfants, ni les femmes, ni les personnes âgées».

Pis, à son avis, «chacun d’entre eux subit de plein fouet l’exécution précipitée d’un projet qui devra impérativement apparaître dans le bilan d’un gouvernement obnubilé par un second mandat». Par conséquent, il juge vraiment «scandaleux» ce qui se passe actuellement à Guendel 3, dans le département de Rufisque.

Sud quotidien

À voir aussi

Casamance: Macky reporte sa visite

Le Président Macky Sall était annoncé à Ziguinchor le 27 septembre pour inaugurer la route …

Parrainage: Diène Farba Sarr accusé de sabotage

Les jeunes et cadres de la mouvance présidentielle de Sibassor dénoncent l’attitude du coordonnateur départemental …