Accueil / ACTUALITES / Impactés du Ter: Macky veut  une indemnisation équitable et intégrale

Impactés du Ter: Macky veut  une indemnisation équitable et intégrale

L’indemnisation équitable et intégrale des populations impactées, relance de la destination Sénégal, relance de Dakar-Bamako-Ferroviaire, sont entre autres les questions traitées hier lors du  Conseil des ministres tenu au Palais de la République.

Le Président de la République, Macky Sall a demandé au Gouvernement de veiller à l’indemnisation équitable et intégrale des populations impactées par le projet du Train Express Régional (TER). Il l’a dit  hier  lors du  conseil  des  ministres. Il a également demandé de poursuivre la sensibilisation des populations et des usagers sur les problématiques de sécurité ferroviaire et, plus généralement, sur la prochaine exploitation technique et commerciale du TER et des 14 gares réalisées. Sur ce, le Chef de l’Etat a informé les membres du Conseil de la réception du Train Express Régional sur le trajet Diamniadio-Rufisque-Dakar, et de l’inauguration de la gare ferroviaire de Dakar, sous sa présidence, le 14 janvier 2019. Ainsi, ce dernier a indiqué que le TER doit s’insérer dans le développement urbain global des communes, zones et localités traversées ou polarisées. Ces deux évènements historiques et symboliques marquent son attachement particulier au développement du réseau et des transports ferroviaires afin de mieux sécuriser la mobilité urbaine et interurbaine rapide et à moindre coût, mais aussi à la relance du Chemin de Fer et le développement des transports ferroviaires. A cette occasion, le Chef de l’Etat a invité le Gouvernement à mettre en œuvre tous les engagements, du ressort de la partie sénégalaise, afin d’assurer la relance de Dakar – Bamako – Ferroviaire (DBF), ainsi que la réhabilitation prochaine de ladite ligne de chemin de fer.

Relance de la destination Sénégal

S’agissant du tourisme, le Président de la République a demandé à son Gouvernement d’asseoir la relance durable de la destination Sénégal, à travers l’accélération des aménagements touristiques et l’exécution dans les délais retenus, de l’ensemble des projets publics et privés validés et soutenus. A l’en croire, ceci se fera avec les financements mobilisés, notamment du crédit hôtelier, ainsi que les mesures administratives et fiscales hardies arrêtées, depuis 2014, lors du lancement de la saison touristique à Saly. A cet effet, il a indiqué au Gouvernement l’impératif d’assurer la mise en place de tout le dispositif incitatif nécessaire à l’émergence effective de la région naturelle de Casamance ; en Zone touristique d’intérêt national. Dans la même perspective, précise le communiqué du conseil, le Président de la République demande au Gouvernement de mieux valoriser le potentiel économique et touristique des Iles du Saloum, du Sénégal Oriental, avec l’exploitation adéquate des potentialités du Parc national de Niokolo Koba, et de lever toutes les contraintes signalées en vue d’intensifier l’aménagement des nouvelles zones touristiques de Pointe Sarène, Joal Finio et du Lac Rose. Pour finir sur ce chapitre, Macky Sall a engagé le Gouvernement, en relation avec les opérateurs privés, à promouvoir davantage la diversification des produits touristiques, à réaliser, à Dakar, Diamniadio et dans les régions, des réceptifs hôteliers de classe internationale, à promouvoir la formation selon les standards mondiaux, aux métiers du tourisme pour assurer la qualité du service dans le secteur, ainsi que l’ancrage d’une véritable industrie nationale du Tourisme.

Appréciant la maintenance des ouvrages et équipements publics, note  la source,  le Président de la République a souligné  les efforts significatifs consentis depuis 2012 par l’Etat du Sénégal pour accélérer, sur l’ensemble du territoire national, la réalisation notable de plusieurs infrastructures publiques dans tous les secteurs du développement économique et social, avec comme objectif majeur, l’amélioration durable du bien-être des populations. Dès lors, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement de veiller, en relation avec les acteurs publics et privés impliqués, à la prise en charge, à travers un dispositif de suivi cohérent et performant, de l’entretien et de la maintenance des infrastructures publiques en service.

 

Bilan des ressources budgétaires injectées dans les collectivités territoriales depuis 2012

Pour ce qui est de la gestion des collectivités territoriales, le Président de la République a indiqué attacher du prix au fonctionnement optimal des collectivités territoriales et à l’exercice régulier, par les représentants de l’Etat, du contrôle de légalité sur leurs actes. Par ailleurs, il demandé au Gouvernement de faire le bilan exhaustif de toutes les ressources budgétaires injectées par l’Etat dans les collectivités territoriales depuis 2012. Enfin, le Président de la République a demandé au Gouvernement de prendre toutes les dispositions requises afin de procéder, dans les meilleurs délais, à la répartition au titre de l’année 2019, du Fonds de Dotation de la Décentralisation (FDD) et du Fonds d’Equipement des Collectivités territoriales (FECT).

 

 

Zachari BADJI

À voir aussi

« Faut alléger les peines pour les violeurs »: Ces propos de « Che » qui choquent

Invité à la télé 7Tv, Moustapha Fall, Che a tenu des propos sur le viol …

Pas de baisse du prix de l’électricité

Les Sénégalais qui espéraient une baisse du prix de l’électricité peuvent encore déchanter. Le ministre …