POLITIQUE

INAUGURATION DE L’HÔPITAL DALAL DIAM- Hold up émergent

  • Date: 25 juillet 2016

Il est venu les poches vides à Guédiawaye. Le Président Macky Sall est reparti les poches pleines de réalisations trouvées sur place. Et la faible mobilisation est bavarde.

Il doit se poser des questions, le successeur du président Wade. Les séries de Conseil des ministre décentralisés, dans les banlieues de Pikine et Guédiawaye, ont mis à nu le bilan du leader de l’Apr. La faible réaction des populations, côté accueil, montre la perte de vitesse des différents responsables dont aucun n’a tiré son épingle du jeu. Malgré les dizaines de millions dépensés. Dans le vent. La presque totalité des ouvrages inaugurés sont des réalisations du régime libéral emporté par la vague de la deuxième alternance. Le cas de l’hôpital Dalal Diam inauguré en grande pompe par les militants apéristes est une preuve offerte au chef de l’État sur ses actions dans la banlieue. Peu de réalisations côté infrastructurels, même s’il faut noter, qu’il existe un paquet de projets dans le domaine de l’éducation avec la construction d’un bloc scientifique ultra moderne. Ces projets sur papiers sont accompagnés de l’appui effectif du programme de développement de l’enseignement moyen avec un cachet de six millions par collège d’enseignement.

Le Gouvernement tarde encore à émerveiller un réservoir électoral déterminant dans l’issue des élections. Côté emploi, c’est le vide total. Plus de quarante pour cent des chômeurs habitent la banlieue. La jeunesse attend encore et toujours le premier emploi. La sucette de l’hôpital Dalal Diam, pour appâter une clientèle politique, est un couteau à double tranchant. Les promesses d’emploi dépassent de loin la capacité d’accueil d’une structure hospitalière inaugurée aux forceps pour compléter un tableau de réalisations parsemé. Les attentes des banlieusards sont énormes et variés. La psychologie de ces habitants est occultée dans les approches de politique de développement. Toutes choses qui font que l’État a du pain sur la planche. À moins d’une année d’une élection plus que cruciale pour Macky Sall et ses alliés, les populations de Pikine-Guédiawaye sont encore sur leur faim. Il se fait tard.

À signaler que le président de la République a procédé à l’inauguration, vendredi dernier, à Guédiawaye, de l’hôpital Dalal Diam. Cet établissement hospitalier qui est érigé sur 10 hectares (surface bâtie 26.000 m2) et est doté d’une capacité initiale de 300 lits, extensibles à 500 lits à terme, comprend des spécialités médicales et chirurgicales. À titre d’exemple, nous pouvons citer un Centre de transplantation rénale, un Héliport, un Centre de traitement du cancer, ainsi qu’un pôle mère/enfant. Les travaux financés par la BADEA, l’OFID, la BID, le FSD et l’Etat du Sénégal ont coûté près de 51 milliards F Cfa.

Pape Amadou Gaye

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15