Accueil / ECONOMIE / Inauguration de trois fermes agricoles à Louga

Inauguration de trois fermes agricoles à Louga

 Le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, Dr Papa Abdoulaye Seck, procédera, demain, à l’inauguration de trois fermes agricoles à Massar Diop, Ngaye Ndiawar et Kébé Ndeuth dans la région de Louga.

Parmi les 15 fermes déjà réalisées par le PASA Lou-Ma-Kaf, pour un coût global de 546 411 098 F Cfa, trois d’entre elles situées dans les localités de Ngaye Ndiawar, Kébé Ndeutt et Massar Diop dans la région de Louga seront inaugurées. En effet, ces fermes sont mises en valeur depuis leur achèvement, en 2015, à travers l’exécution d’une campagne de production d’hivernage qui a permis l’emblavement de 50 ha pour produire 360 tonnes toute spéculation confondue (niébé, pastèque et arachide), suivie d’une seconde campagne de contre-saison froide durant laquelle l’accent est mis sur la diversification avec plus de huit (8) spéculations produites (tomate, gombo, piment, laitue, oignon, choux, pastèque, carotte). Trois cent cinquante (350) bénéficiaires directs dont 48% de femmes exploitent toute l’année ces premières fermes réceptionnées dans les régions de Louga et de Kaffrine. L’impact de ces réalisations d’infrastructures adossées à la maitrise de l’eau est remarquable dans le temps d’occupation des populations bénéficiaires, l’amélioration de leur bien-être avec la disponibilité de ressources alimentaires, mais surtout dans la diversification des sources de revenus et la promotion de l’emploi rural. Elles contribueront à l’atteinte des objectifs du PRACAS à travers la production de fruits et légumes et la promotion de filières à Haute Valeur Ajoutée. En outre, la production de la campagne hivernale 2015 a généré des recettes évaluées à 7 436 150 F Cfa, en partie, utilisées pour l’ouverture des comptes bancaires et le versement de l’apport demandé par la CNCAS. Ainsi, les fermes de Louga ont déjà reçu un crédit de campagne de 19 187 000 F Cfa alors que celles de Kaffrine attendent un montant de 31 000 000 F Cfa en cours d’instruction. À signaler que Pasa Lou-Ma-Kaf vise, sur une durée de 5,5 ans, à renforcer la sécurité alimentaire et à réduire la pauvreté. Le projet intervient dans une zone située dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine représentant le tiers du territoire national, abritant 1 960 000 habitants et caractérisée par une vulnérabilité physique et socio-économique (pluviométrie entre 350 et 750 mm, récurrence des feux de brousse, indice de pauvreté entre 45,2% et 63,8% et taux de malnutrition aigüe globale entre 11 et 14%). Il est financé par un don de 25 Milliards de F Cfa dont 81% provenant du GAFSP, 6% du FAD et12% de l’État du Sénégal. Par ailleurs, dans la zone de Dahra, le PASA Lou – Ma – Kaf a déjà enregistré d’importantes réalisations dont 5 étables laitières, une mini-laiterie, 5 kiosques de vente de produits laitiers et 10 chariots destinés à appuyer le développement de la filière laitière locale. Sa stratégie se fonde sur l’amélioration de la productivité agricole à travers la maitrise de l’accès à l’eau productive et aux intrants, le relèvement de la technicité et des capacités organisationnelles des producteurs et la facilitation de l’accès aux facteurs de production.

Khady Thiam Coly

 

 

À voir aussi

TITRES- FONCIERS- Les pertes financières bientôt évaluées 

Suite à la décision prise par le chef de l’Etat, Macky  Sall, lors du conseil …