Accueil / SANTE / INAUGURATION DU DISPENSAIRE DE YENGUELE Un joyau de 200 millions Fcfa

INAUGURATION DU DISPENSAIRE DE YENGUELE Un joyau de 200 millions Fcfa

Un dispensaire très moderne et équipé a été construit à Yenguélé par une femme du village, Mme Rose Angèle Faye, dans le cadre de son association lorraine pour Yenguélé, pour un coût de 200 millions de Fcfa, en partenariat avec Hôpital Assistance International.

Situé à quelques encablures de Niakhar, le village de Yenguélé dispose désormais d’une structure sanitaire très moderne et équipée d’équipements médicaux et d’une ambulance. Un don en matériel médical et paramédical, composé de lits, de chaises, entre autres a été mis à disposition. La bienfaitrice a aussi construit une bibliothèque qui est une sorte de médiathèque dans ce village. Ces deux infrastructures ont été inaugurées, samedi, en présence des autorités, notamment le sous-préfet de l’arrondissement de Niakhar, Ameth Sarr, le maire de la commune de Niakhar, Sonar Ngom, représentant le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, la représentante de la Première dame de Guinée-Bissau, Mme le ministre-conseiller du président bissau-guinéen pour les Affaires sociales, Mme Marcellina Labare Monteiro, et la conseillère spéciale du président de la République chargée des questions des handicapés, Mme Aïssatou Cissé. Lors de la cérémonie d’inauguration, la présidente d’association Lorraine pour Yenguélé, Mme Rose Angèle Faye, élevée à l’Ordre national du Lion par le Président de la République, Macky Sall, en 2016, pour son engagement dans les causes humanitaires, a rappelé que son association a été créée pour accompagner Yenguélé dans les domaines de la santé, de l’éducation et du développement durable. Très émue lors de cette cérémonie, elle a fait savoir que son objectif est de contribuer à relever le plateau technique des dispensaires et hôpitaux du Sénégal afin de répondre aux défis de la médecine. A travers ses multiples actions, Rose A. Faye contribue ainsi à la réalisation du Plan Sénégal Emergent. La structure sanitaire qu’elle implanté dans son village, pas encore électrifié, est comparable à celles que l’on trouve dans les grandes villes. Dans la dynamique d’aider le Sénégal à moderniser ses structures sanitaires, l’Ong HAI a apporté son soutien à l’hôpital militaire de Ouakam, à l’hôpital Principal, mais aussi à plusieurs localités du pays.

Fatma LO

Share This:

À voir aussi

8eme édition du Sisdak- le financement de la santé pour tendre vers la couverture sanitaire universelle

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale, en collaboration avec le Centre International …

Dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus

La neuvième édition de la journée de dépistage du cancer du col de l’utérus et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *