th (5)

Inauguration du nouveau siège de la Sonatel Le «miroir de technologie», du leader des télécoms

 Un anniversaire et la réception d’un  joyau. Un  nouveau siège. Deux événements célébrés en une belle matinée chaude et ensoleillée. Par la Sonatel. Le géant des télécoms en Afrique de l’Ouest fêtait ainsi, ces trente années d’existence. Une entreprise qui a grandi. Le président de la République, Macky Sall a inauguré ce temple des télécommunications  qu’il a dénommé «miroir de technologie».

Sis sur la Vdn, «le miroir de technologie » se dresse majestueux. Un siège convivial «futuriste et ancré dans les cultures et valeurs africaines». Une cérémonie riche en couleurs, souvenirs et sons. Avec la prestation de Youssou Ndour. C’est pourquoi, Macky Sall a félicité l’artiste qui «ne cesse de donner du bonheur». Et qu’il lui a fallu «dompter ses pieds pour ne pas se laisser aller».

Trente années sont donc passées. Et la Sonatel est devenue un géant des télécommunications en Afrique de l’Ouest. C’est pourquoi Macky Sall a souligné l’importance de ces nouveaux locaux à la mesure de la taille de l’entreprise.

Une entreprise avec des commandants de bord, comme Cheikh Tidiane Mbaye, «l’incarnation de la Sonatel», Alassane Dialy Ndiaye «apprécié pour ses hautes qualités», dira le président de la République. Mais la Sonatel, c’est aussi une équipe drivée aujourd’hui, par «des hommes et femmes qualifiés pour les tâches qui leur sont confiées».

Avec ce monde qui bouge, à l’heure de la 4 G, il a fallu faire un retour aux sources. Depuis «le premier signal télégraphique en 1864 et jusqu’aux fibres optiques». La Sonatel a suivi cette marche, ce qui lui a valu «des performances remarquables grâce au partenariat stratégique avec un opérateur de renommée mondiale, Orange». C’est pourquoi, Macky Sall a demandé à son représentant «de permettre à la Sonatel d’avoir de l’expansion dans la sous-région».

C’est pourquoi, le chef de l’Etat qui a inscrit les Tic dans son ambitieux Plan Sénégal émergent, compte beaucoup sur «le conseil de l’économie numérique». Dans son partenariat avec la Sonatel, Macky Sall veut du gagnant-gagnant. L’autre défi relevé concerne le choix stratégique qu’est la 4G. «Un passage qui est une source d’opportunités pour les professionnels du secteur». Ainsi, a-t-il a magnifié «les performances des travailleurs de la Sonatel» et les a exhortés à «persévérer dans l’effort qui a balisé la voie du succès». Ce qui a donné «une entreprise citoyenne».

Sur un autre registre, Macky Sall a demandé à tous les opérateurs «d’engager la discussion avec les salariés et les pouvoirs publics», en ce qui concerne le projet d’externalisation. Par un «esprit d’ouverture et de dialogue».

Pour Alioune Ndiaye, la «Sonatel est un acteur majeur du développement économique et social». Avec cette marque qui fait d’elle «le symbole le plus achevé de la capacité des Africains à entreprendre». Trente ans, «un âge de maturité», souligne-t-il. Poursuivant, Alioune Ndiaye, tel un capitaine d’équipe, lance son slogan, pour qu’ensemble s’engager à «hisser haut le pavillon Sonatel». S’adressant à ses prédécesseurs, le Dg de la Sonatel a rendu un hommage à Cheikh Tidiane Mbaye. 25 ans où il a cultivé l’intégrité, l’éthique, l’exemplarité, le sens de la bonne gouvernance. Et à Alassane Daly Ndiaye, l’homme de «la réforme du secteur des télécoms».

Mais le succès de la Sonatel, c’est aussi, «la vision, le soutien des pouvoirs publics et de l’Etat, pour les réformes courageuses et innovantes, des concertations avec les acteurs du secteur». Et c’est avec toute cette palette que la Sonatel a pu aujourd’hui conquérir le leadership, dans la sous-région. Le Mali, la Guinée Conakry, la Guinée-Bissau. Pour aujourd’hui, pouvoir être côté en bourse et atteindre un chiffre d’affaires de 816 milliards de Francs Cfa en 2014. Alors qu’en 1985, il était à 40 milliards.

Quant à la Fondation Sonatel, elle intervient par le mécénat, aux côtés des populations défavorisées. Dans les domaines de la santé, de l’éducation… Aujourd’hui, 304 écoles sont connectées pour une durée de quatre ans.

Auparavant, le président de la République a visité les locaux. Trois bâtiments capables d’accueillir près de 800 collaborateurs. Avec des choix architecturaux alliant modernité et traditions Africaines. Aujourd’hui, la Sonatel dispose d’une salle télé présence. Grâce à la magie de la technologie, une vidéoconférence immersive s’est déroulée. Simultanément entre Dakar, Bissau et Conakry. Avec les ambassadeurs accrédités dans ces pays et les Dg de Orange.

Ndèye DIAW

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …