Accueil / FAITS DIVERS / Incendie à la Mutuelle de Saint Louis : La caissière et la gérante arrêtées

Incendie à la Mutuelle de Saint Louis : La caissière et la gérante arrêtées

Rebondissement spectaculaire, hier, dans l’affaire d’incendie volontaire de la mutuelle d’épargne et de crédit montée à Saint-Louis, avec le parrainage de Me Abatalib Guèye : les deux témoins principaux, en l’occurrence la gérante, Rokheya Dicko, et la caissière, Salimata Bâ, sont passées aux aveux, hier, lors de leur garde-à-vue.
Après la plainte déposée à la gendarmerie de Saint-Louis, l’enquête a rapidement abouti à l’arrestation des deux dames qui passaient jusque-là pour des victimes désignées.

Ainsi tombe à l’eau la piste politique qui avait jusque-là semblé prévaloir, étayée par des menaces de mort par Sms et autres allégations de présences douteuses dans les locaux. En lieu et place, les enquêteurs se retrouvent devoir dénouer une nébuleuse affaire de détournement de deniers. De fait, d’après les éléments du procès-verbal dont dispose la presse, c’est à cause d’un trou évalué, selon Me Guèye, à 3.097.000 F francs que la gérante et la caissière se seraient trouvées dans l’impasse. Le scénario servi à l’enquête est digne du roman noir. Salimata Bâ et Rokheya Dicko ont, en effet, unanimement, accepté de porter le chapeau en ce qui concerne le trou de caisse. Cependant, la où la seconde est passée aux aveux par rapport à l’incendie qu’elles auraient perpétré ensemble, la seconde a voulu nier les faits. Aux dernières nouvelles, Salimata Bâ a été déférée alors que sa présumée complice a bénéficié d’une prolongation de la garde à vue pour pouvoir constituer un avocat.


À voir aussi

Thiès : Le corps d’un bébé découvert dans un dépôt d’ordures

Horreur à Thiès. Le corps sans vie d’un nouveau-né de sexe masculin,  a été découvert …

Les agresseurs du policier risque 15 ans ferme

A bord de leur scooter, Babacar et Cie agressaient les honnêtes citoyens. Malheureusement pour eux, …