23 octobre, 2014
Accueil » FAITS DIVERS » INCESTE AUX HLM 5 : Le père de famille qui couchait avec sa fille de 16 ans déféré
INCESTE AUX HLM 5 : Le père de famille qui couchait avec sa fille de 16 ans déféré

INCESTE AUX HLM 5 : Le père de famille qui couchait avec sa fille de 16 ans déféré

Mariée à M. Niang (44 ans), depuis 1998 et mère de six enfants dont un seul garçon de 13 ans, R. Sarr, vit depuis quelques années un vrai calvaire dans son foyer. Et c’est avec une grande amertume qu’elle a raconté aux hommes du commissaire Fall des Hlm, l‘enfer que lui fait vivre son époux qui a loué une seule chambre, où ils se regroupent tous. Il y’a de cela 4 ans, raconte-t-elle, elle avait surpris son mari, vers 4h du matin, en train d’entretenir des rapports sexuels avec sa fille de 16 ans R. Niang. «J‘ai vu mon mari à cheval sur ma fille, en train de la pénétrer par derrière, car elle se couche toujours à plat ventre», a raconté la dame aux limiers, après plusieurs an- nées de silence. Et lorsqu’elle a crié en demandant à son mari ce qu’il était en train de faire, ce dernier n’a eu rien de mieux à lui dire, que de lui servir des balivernes.

Sachant que son jeu était découvert, il avait pris les devants en menaçant son épouse de convoquer sa mère, pour lui dire qu’elle l’accusait à tort d’entretenir des relations sexuelles avec sa propre fille. Le lendemain, la mère de cette dernière vint à la maison, mais M. Niang ne lui dira rien. Les jours passent et une autre nuit, la dame surprendra encore son mari dans la même posi- tion. Interpellé cette fois, il lui dira qu’il voulait juste chasser les souris de la chambre.

Surpris sur sa fille, M. Niang soutient qu’il voulait chasser les souris de la chambre

Ayant finalement eu le courage de questionner sa fille de 16 ans, la dame raconte que celle-ci lui a répondu qu’elle n’avait rien senti et que son père n’avait jamais entretenu avec elle des rap- ports. Mais contre toute attente, la fille qui semblait être la complice de son père, alla le lendemain tout raconter à son bourreau. «Depuis ce jour, je n’ai plus la paix dans mon foyer», a confié la dame. Des insultes, en passant par les menaces de mort, rien n’était de trop pour son mari qui voulait vaille que vaille qu’elle garde le silence. Ayant finalement eu marre de cette situation, elle convoquera une réunion de famille pour aviser ses parents et ceux de son mari. Mais à se grande surprise, sa fille la ridiculisera devant l’assistance en soutenant que son père ne l’a jamais touchée. Le bruit alors commencera à faire le tour du quartier et la dame qui décidera de quitter le domicile conjugale, sera dissuadée par certains de ses voisins de partir.

Pendant ce temps, le père incestueux, continuait toujours sa sale besogne sur sa fille. C’est donc de guerre lasse qu’elle s’est confiée à une de ses amies, qui a porté l’affaire à l’émission radio «Confidences». Informé de ce cas d’inceste, la police fera appeler la fille, après avoir entendu le témoignage pathétique de la mère. Mais contre toute attente, cette dernière qui est éléve en seconde dans une école privée de la place a soutenu qu’elle n’a jamais senti son père entretenir des rapports sexuels avec elle. Seulement, plus tard, elle a avoué qu’un jour, alors qu’elle était seule dans la chambre, son père est venu se coucher derrière elle en frottant son sexe sur ses fesses. Un autre jour, révèle-t-elle, elle avait vu un liquide blanchâtre sur son pagne, au réveil, même si elle n’avait rien senti.

Quoi qu’il en soit, il faut signaler que M. Niang a catégoriquement nié les charges qui pèsent sur lui, en soutenant que tout ceci est une cabale orchestrée par son épouse. «Elle ne m’a jamais surpris sur ma fille», a dit le père de famille devant les enquêteurs. Des dénégations qui ne l’ont pas empêché d’être déféré au parquet pour le délit d’inceste, le 23 décembre dernier.

Ndèye Anna NDIAYE

Source Le Populaire