index

Incident à l’Ucad Thierno Bocoum rejette les accusations

 

La réplique ne s’est pas fait attendre. Juste après les évènements qui ont eu lieu lors de la visite du Chef de l’Etat à l’université de Dakar, des militants du parti au pouvoir ont porter des accusations sur l’opposition. Pour ces « apéristes » ces comportements ne sont rien d’autre que des manipulations pour déstabiliser le régime en place.  Face à telles accusations la réaction de Thierno Bocoum  frère de parti d’Idrissa Seck n’a pas tardé. «Nous n’avons aucune réponse à donner d’autant plus que nous n’avons pas entendu une voix autorisée nous accusant directement. Pour l’instant ce sont les nervis de l’Apr qui sont dans des accusations farfelues, cela ne va pas nous distraire. Nous sommes concentrés sur autre chose ». Par contre,  le responsable des jeunes de Rewmi   regrette ce qui s’est passé à l’Université durant cette journée. « Cela pousse à réfléchir davantage sur la manière dont on doit aborder les questions. Quand on se rend à l’Université, on doit se départir de considérations politiciennes et compter sur les autorités de l’Université pour être accueilli et non en faire un meeting politique. Je pense que le Président doit définitivement se séparer de son manteau de chef de parti qu’il trimballe partout pour qu’on puisse faire la différence ». Le leader politique  a par ailleurs réclamé la  libération des étudiants qui sont arrêtés.

Rewmi.com/FBF

Voir aussi

telechargement-2

FINANCEMENTS DES FEMMES DE L’ÉMERGENCE L’Assemblée nationale adoube Moustapha Diop

  La démarche charrie beaucoup de commentaires de la part de ceux qui y voient …