Accueil / ACTUALITES / Incident au palais : une erreur du protocole irrite les officiels égyptiens
drapeau egypte

Incident au palais : une erreur du protocole irrite les officiels égyptiens

L’affaire a vite été étouffée dans l’œuf. Mais elle aura déjà fait des dégâts. L’erreur commise sur le drapeau de la République d’Arabe de l’Egypte a suscité beaucoup de commentaires, même l’ire des officiels égyptiens, visiblement mal à l’aise.

Ce vendredi matin, à la salle des banquiers du palais de la République, où devait se tenir le point de presse conjoint entre les Président Macky Sall et son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, en visite officielle de 48h à Dakar, il a flotté l’ancien «drapeau de la révolution égyptienne» de 1952, sur le présidium.

Surpris, les membres de la représentation égyptienne ont exigé à ce que ce drapeau soit vite enlevé avant que les caméras ne le prennent.

N’ayant pas d’autre alternative, le protocole présidentiel du Sénégalais a été donc obligé d’enlever tout bonnement les deux plaques suscitant ainsi un tohu-bohu dans la salle.

Le drapeau de la révolution égyptienne est composé de trois bandes horizontales de couleurs rouge, blanche et noire et une aigle de couleur jaune au milieu, sur la bande blanche avec une étoile verte, une lune et trois étoiles. Renseignement pris, ce drapeau, selon les diplomates égyptiens, symbolise la révolution de leur pays de 1952. Lors de cette révolution, les officiers libres instaurèrent un Conseil de commandement militaire dans le but d’abolir la monarchie. Le 23 juillet 1952, les officiers libres renversent Farouk 1er qui abdique le 26 en faveur de son jeune fils Farouk II, âgé de seulement 6 mois. Mouhamed Naguib, un de leurs membres exerce l’essentiel du pouvoir en tant que Premier ministre. Le 18 juin 1953, la monarchie est abolie.

Le Premier ministre Mohammed Naguib devient le premier président de la République. En 1954, il démissionne au profit de Gamal Abdel Nasser, car il fut accusé par celui-ci d’être trop proche des Frères musulmans.

Alors que le bon et actuel drapeau de l’Egypte est le pavillon civil et d’État ainsi que le pavillon marchand et d’Etat de l’Égypte. Il a été adopté sous sa forme actuelle le 4 octobre 1984.

Il se compose de trois bandes horizontales, rouge, blanche et noire, avec l’emblème national de l’Égypte, l’aigle de Saladin au centre de la bande blanche.

La couleur rouge renvoie à l’époque précédant le coup d’État militaire qui renversa le roi Farouk, en 1952. Ce coup d’État, perpétré sans effusion de sang, est symbolisé par la couleur blanche. Enfin, le noir représente la fin de l’oppression des colons britanniques sur le peuple égyptien.

Ces trois couleurs sont, avec le vert, les couleurs panarabes, qu’on retrouve sur les drapeaux du Yémen, de la Syrie et de l’Irak.

seneweb

À voir aussi

Macky supprime les anciens passeports diplomatiques

Macky Sall met fin à la pagaille des passeports diplomatiques. Il a décidé de s’attaquer …

Grève des boulangers: L’Ascosen invite l’Etat à ne pas céder

Le mouvement de grève lancé dans le secteur de la boulangerie a été suivi à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *