Accueil / Education / Indemnité de logement portée à 85 000 Fcfa, le G6 va consulter la base

Indemnité de logement portée à 85 000 Fcfa, le G6 va consulter la base

Les syndicats des enseignants les plus représentatifs (Saemss, Cusems, Sels, Sels/A, Uden et Snelas/Fc) attendent la reprise des vacances scolaires pour consulter la base

Faute d’avoir pu trouver, après trois (3) rencontres, un terrain d’entente, le gouvernement et les syndicats ont poursuivi les négociations au palais, vendredi dernier, sous la conduite du président de la République.

Constituant jusqu’ici le point d’achoppement pour mettre fin à la crise scolaire, Macky Sall avait retenu quelques mesures sur le régime indemnitaire, notamment une augmentation de 25 000FCfa à raison de 15 000 FCfa à partir de d’octobre 2018 et 10 000 FCfa en janvier 2019, pour les fonctionnaires. Pour les contractuels, il est prévu une augmentation de 10 000FCfa à raison de 5 000fCfa à partir d’octobre 2018 et 5 000FCfa en janvier 2019.

A l’issue de ces propositions de l’Etat, les syndicats du G6, notamment le Syndicat autonome des enseignants du moyen et secondaire du Sénégal (Saemss), le Cadre Unitaire des Enseignants du Moyen Secondaire (Cusems), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels), le Syndicat des enseignants libres du Sénégal/ Authentique (Sels/A), l’Union démocratique des enseignants du Sénégal (Uden) et le Syndicat National des Enseignants en Langue arabe du Sénégal (Snelas/Fc), doivent à présent consulter leur base afin de se prononcer.

A priori, les syndicats devraient revenir vers le gouvernement après la fin des vacances de Pâques.

«Nous allons avoir une rencontre pour stabiliser le texte. Cette rencontre avec le président, s’est tenue durant une période de vacances. Nous attendons la reprise pour consulter la base, à travers des assemblées générales, qui donneront des indications sur la conduite à tenir», nous fait savoir Saourou Sene, secrétaire général du Saemss.

Le président de la République en présence des secrétaires généraux du G6,  propose une  sortie de tous les arrêtés d’admission en fin avril 2018 au plus tard. Pour la question des rappels, Macky Sall retient «un plan d’apurement sur trois années à compter de cette année à raison de 20 à 25 milliards FCfa par année, compte non tenu des 32 milliards déjà inscrits dans le budget 2018».

Sur la délivrance des actes d’avancement des enseignants, il a été retenu une Task force pilotée par le ministère de la Fonction publique, pour simplifier les procédures. Sur la question de validation, le gouvernement a décidé de maintenir le système de la voie hiérarchique et l’ouverture d’un guichet unique pour donner la possibilité aux syndicats de déposer les actes.

Le gouvernement, rappelons-le, a pris une décision de procéder à l’extinction du corps des instituteurs adjoints à travers deux cohortes de formation, en organisation courant mois d’avril 2018 un séminaire d’évaluation de cette formation.

Sud quotidien

À voir aussi

Louga : Le « Ubi tey Jang tey » plombé par la dure conjoncture économique

Le concept « Ubi tey Jang tey » n’a pas trouvé écho du côté populations. L’absence des …

Comission national de reconnaissance: Le SUDES s’indigne de son exclusion

La rentrée scolaire débute sur un point de désaccord entre les autoriéts de l’Edcuation nationale …