Accueil / POLITIQUE / Injures et dérives sur internet Idy met en garde Macky

Injures et dérives sur internet Idy met en garde Macky

Comme à l’accoutumée, le parton du parti Rewmi n’a pas dérogé à la règle. A l’occasion de l’Aid El Kébir, appelé Tabaski au Sénégal, Idrissa Seck qui a prié à la mosquée Moussantéa sérieusement mis en garde le régime face aux dérives et injures publiques sur les réseaux sociaux.

Comme à son habitude, le Président du Conseil départemental de Thiès n’a pas raté Macky et son régime. Idy, qui s’est montré alarmant face aux dérives notées sur les réseaux sociaux, exhorte les autorités à tout faire pour juguler les colères via le Net. Il invite Macky à endiguer la violence et instaurer une justice et une équité pour tous. «Et, pour empêcher l’exercice de cette violence, il n’y a qu’une seule solution. Il faut que les gens ressentent la justice et l’équité au niveau des dirigeants», pense-t-il. Toutefois, estime Idy, «toutes les dérives et injures sont à déplorer». Mais, à l’en croire, «ce sont là des manifestations ou échappées de gaz, qu’il faut leur prêter une sérieuse attention et essayer de diminuer la colère qui prévaut au sein de la société sénégalaise», avertit-il les autorités du pays dont le Président de la République en premier lieu. D’après l’ancien édile de la ville de Thiès, tout ceci est «une colère née d’un constat unanime de l’injustice et de la non-droiture dans la gestion des affaires de notre pays par les autorités étatiques». «Tous les signes que nous voyons, n’étaient pas connus de la société sénégalaise», dit-il, avant de demander à la plus haute autorité du pays, le Chef de l’Etat, de faire baisser cette tension pour que cela ne dégénère pas.

Le Préfet boude le sermon de l’Imam

La fête de Tabaski a été mouvementée dans la capitale du rail ! Se sentant touché dans sa chair après le sermon de l’imam Ndiour de la mosquée Moussanté qui fait la morale aux autorités étatiques, le Préfet du département de Thiès a, tout simplement, boudé la cérémonie religieuse. Et quitté la mosquée où se tenait la prière de l’Aid El Kebir communément appelé Tabaski. D’après les témoins de la scène, le Préfet n’a pas apprécié, alors pas du tout, l’attitude du guide religieux s’attaquant aux Institutions de la République.

Alé LO

À voir aussi

« Aar Li Nu Bokk » va encore marcher vendredi

Après sa manifestation du 14 juin durement réprimée, la plateforme Aar Li Nu Bokk  remet …

Présidentielle 2019: Tfm et 2Stv épinglés par l’UE

Des chaines de télévisions locales ont été épinglées par l’Union européenne pour non respect des …

Un commentaire

  1. Monsieur Seck est largué et à la ramasse…
    Comme si les insultes diverses sur Internet, étaient de la faute du Président Macky Sall ou de sa responsabilité ?
    Ce mec est largué ! Il ne sait pas comment fonctionne Internet et sa puissance toute nouvelle dans les réseaux sociaux. C’est de la démocratie incontrôlable qui gouverne le Monde, le Sénégal est tout petit à côté !
    Alors que les politiques n’ont pas été d’une exemplarité criante dans ce domaine avec des insultes, des accusations de corruption et autres maux divers, des mensonges éhontés sur leurs rivaux, pendant toute la campagne des législatives….Avant le la ramener, il faut montrer l’exemple, Monsieur Seck !