Accueil / SOCIETE / INJURES PUBLIQUES SUR LE PROMOTEUR AZIZ NDIAYE Selbé Ndom reconnue coupable par le juge du Tribunal correctionnel

INJURES PUBLIQUES SUR LE PROMOTEUR AZIZ NDIAYE Selbé Ndom reconnue coupable par le juge du Tribunal correctionnel

Le juge du Tribunal correctionnel de Dakar a vidé, hier, le différend qui opposait la voyante Selbé Ndom au promoteur de lutte Aziz Ndiaye. Dans son délibéré, le juge a relaxé la mise en cause du délit de diffamation avant de la déclarer coupable d’injures publiques sur la personne d’Aziz Ndiaye. Selbé Ndom devra également payer une amende de 100.000 F Cfa.

C’est hier, mardi 23 février 2016, que le juge du Tribunal correctionnel de Dakar a prononcé son verdict dans l’affaire opposant la voyante Selbé Ndom au promoteur de lutte Aziz Ndiaye. En effet, le tribunal a reconnu la voyante coupable du délit d’injures publiques sur la personne d’Aziz Ndiaye, promoteur de lutte, avant de la relaxer du délit de diffamation. La mise en cause devra également payer une amende de 100.000 F Cfa. Pour mémoire, dans un entretien accordé à un organe de la place, la voyante déclarait : « Aziz Ndiaye gagnerait à être digne et éviter de se comporter comme une femme. C’est un singe et anthropophage. Qu’ils me laissent tranquille, lui et son jeune frère, Baye Ndiaye qui m’ont taxée d’arnaqueuse. Eux, ce sont des voleurs de riz. Je sais qu’Aziz ne m’aime pas. J’accuse Aziz Ndiaye de tout ce qui m’arrive. Je connais beaucoup de choses que je préfère taire. Si tu veux avoir une longue vie et un bel avenir, il faut cesser de m’attaquer ». C’est sur ces entrefaites que le promoteur avait saisi dame justice pour que cette affaire soit tirée au clair. Au départ, la voyante avait nié les faits avant de les reconnaitre.

À l’en croire, c’est le promoteur et sa famille qui ont ouvert les hostilités et, elle n’a fait que contre-attaquer. Une contre-attaque que la mise en cause a regretté par la suite. « Ils ont voulu ternir mon image. Aziz Ndiaye ne cessait de proférer des menaces et son frère Baye Ndiaye me traitait de prostituée et de femme de mœurs légères. C’est la raison pour laquelle j’ai réagi ainsi. Cependant, je regrette ce qui s’est passé », avait déclaré Selbé Ndom devant les juges du Tribunal correctionnel de Dakar.

Lors de son face-à-face avec les juges, Selbé Ndom avait aussi révélé que tout ce qui s’est passé est l’œuvre de Satan car, elle considère le promoteur comme étant son propre frère. En trainant la dame devant le tribunal, le promoteur ne voulait nullement battre monnaie mais, que justice soit faite. La preuve, son avocat a plaidé pour le franc symbolique. Invité à faire ses réquisitions dans cette affaire, le maître des poursuites a requis tout simplement l’application de la loi. La défense a rappelé que ce sont les frères Ndiaye qui ont commencé les hostilités en traitant la voyante de tous les noms. « Ma cliente fait seulement son travail. Elle est voyante et c’est sur la base de cela qu’elle a été attaquée. C’est la raison pour laquelle je plaide pour l’excuse de la provocation », avait soutenu la robe noire devant le tribunal. En rendant sa décision, hier, le juge a reconnu la voyante coupable du délit d’injures publiques avant de la relaxer du délit de diffamation.

Cheikh Moussa SARR

Share This:

À voir aussi

En prélude de la Korité, le paiement des pensions a démarré ce jeudi

Bonne nouvelle pour les fonctionnaires. Leurs salaires seront virés à compter d’aujourd’hui. Dans un communiqué …