CapturFiles-14-34-2015_02.34.19

Insalubrité, sécurité, érosion côtière : les misères du tourisme

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens a bouclé mercredi une tournée marathon de deux jours dans le département de Mbour. Venue s’enquérir de la situation qui prévaut à Saly, Pointe Sarène, Mbodiène, et Joal Fadiouth, Mme Maïmouna Ndoye Seck a reçu un chapelet de doléances de la part des hôteliers.

Les hôteliers ont présenté avant-hier, à leur nouveau ministre, Maïmouna Ndoye Seck, les maux dont souffre leur secteur. De Saly à Joal Fadiouth, en passant par Pointe Sarène, Mbodiène, ces acteurs du secteur touristique ont ressassé leurs préoccupations. Ibrahima Sarr, le porte-parole a indiqué que depuis son inauguration en 1984, la station balnéaire est caractérisée « par une série de contre performances économiques et financières avec la fermeture d’hôtels comme le Club Aldiana, Savana Saly, le Domaine de Nianing, l’hôtel espadon ; une chute libre des arrivées touristiques due à des facteurs internes ».

A cela, il ajoute un énorme déficit de communication sur l’internationale en matière de promotion de la station balnéaire, l’érosion côtière, l’insalubrité, le harcèlement des touristes, entre autres. Par conséquent relève M. Sarr, la clientèle européenne est quasi absente sur la station. Heureusement salue-t-il, la présence de la clientèle locale et des colonies de vacances ont fait éviter aux réceptifs hôteliers des fermetures en cascade.

Malgré cette situation, les hôteliers prédisent un hiver difficile pour le secteur. « Pour l’instant le marché français ne décolle pas, il n’y a quasiment pas à ce jour de charters prévus sur la destination, le transport aérien reste cher. Des tours opérators comme les voyages Fram ont annulé leurs rotations vols charters du 16 octobre au 11 décembre 2015 », alerte Ibrahima Sarr.

Face à ces contraintes, les hôteliers ont invité le ministre du Tourisme et des Transports aériens à prendre des mesures urgentes pour la relance du secteur dans le département de Mbour. Ils ont ainsi demandé l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de communication spécial pour la station de Saly sur les marchés émetteurs intégrant tous les projets en cours, un plan de restructuration de la voierie intérieure de la station. Les hôteliers réclament aussi un accompagnement fiscal…

Consciente qu’un malade agonisant a besoin d’assistance, le ministre du Tourisme et des Transports aériens qui a eu à visiter les sites de Pointe Sarène, Mbodiène et Joal Finion s’est réjoui des perspectives qu’offre cette zone. C’est pourquoi assure Maïmouna Ndoye Seck, le gouvernement envisage des actions d’envergure dans la zone.

Et d’annoncer : « Nous allons reconstituer les plages au niveau de Saly dès 2016, car le département de Mbour représente une zone primordiale pour le développement du tourisme balnéaire au Sénégal. Le tourisme fait partie des points phare du Pse. Nous allons développer d’autres zones pour avoir d’autres formes de tourisme et cela dès 2018. Nous espérons voir les balbutiements durant cette saison avec les mesures prises par le chef de l’État. »

Le quotidien

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Ousmane Sow Un Géant de l’Art s’éteint

Le monde des Arts est en deuil. Ousmane Sow est mort ! L’artiste aux mains ingénieuses …