Accueil / SOCIETE / Insécurité alimentaire dans le monde- Sur les 815 millions d’affamés,243 millions vivent en Afrique

Insécurité alimentaire dans le monde- Sur les 815 millions d’affamés,243 millions vivent en Afrique

Après une régression constante durant plus d’une décennie, la faim dans le monde progresse de nouveau, touchant 815 millions de personnes en 2016, soit 11% de la population mondiale, selon une  étude des Nations Unies sur la sécurité alimentaire mondiale et la nutrition.

Des chiffres clés de la Faim et la sécurité alimentaire, révèlent que le  nombre total d’affamés dans le monde est de 815 millions. Parmi  eux, 520 millions vivent en Asie, 243 millions en Afrique, 42 millions en Amérique latine et aux Caraïbes. Concernant la part de la population mondiale souffrant de la faim qui est 11%, la population asiatique représente 11,7%. Le taux de  l’Afrique  est  de 20% et33,9% (en Afrique oriental) et  l’Amérique latine et les Caraïbes représentent 6,6%.Dans le même temps, de multiples formes de malnutrition menacent la santé de millions de personnes dans le monde. Ainsi, l’augmentation de 38 millions de personnes de plus que l’année précédente est en grande partie due à la prolifération des conflits violents et aux chocs climatiques, précise-t-on dans l’édition 2017 de l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde.Dans une pareille situation, il sera très compliqué d’atteindre, d’ici2030, l’Objectif 2 des ODD (Objectifs de développement durable),à savoir : « Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable ». Face à cette situation, les chefs de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), du Fonds international de développement agricole (FIDA), du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), du Programme alimentaire mondial (PAM) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ont souligné qu’au cours de la dernière décennie, les conflits ont considérablement augmenté et sont devenus plus complexes et plus difficiles à résoudre.Ils indiquent que les proportions les plus élevées d’enfants en situation de précarité alimentaire et de malnutrition dans le monde, sont maintenant concentrées dans les zones de conflit. Sur les 815 millions de personnes souffrant de la faim dans le monde, 489 millions vivent dans des pays touchés par des conflits. D’après la source, la prévalence de la faim dans les pays touchés par des conflits est supérieure de 1,4 à 4,4 points de pourcentage par rapport aux autres pays. Dans des contextes de conflit, aggravés par des conditions de fragilité institutionnelle et environnementale, la prévalence de la faim est supérieure de 11 à 18 points de pourcentage.

 Zachari  BADJI

À voir aussi

Création d’une unité de transformation de céréales locales à Louga Vers l’autonomisation des femmes de Niomré

Treize groupements de femmes de Niomré (12 km de Louga, sur la route de Keur …

Menace à Dakar : Un projet terroriste avorté

Dans une note de la représentation diplomatique américaine, l’ambassade des Etats Unis  au Sénégal demande …