Accueil / ACTUALITES / Insertion de jeunes- Vers la création de 25.000 emplois
pm

Insertion de jeunes- Vers la création de 25.000 emplois

Le Premier ministre, M.Mahammed Boun Abdallah Dionne, a présidé, hier à Dakar, la 17eédition  du  Forum du  1er emploi organisé par le Mouvement des Entreprises du Sénégal(MEDS). A cette occasion, il a annoncé la création de 25.000 emplois.

« Il est prévu,avant  la fin du mois de février,que le Chef de l’Etat lance le projet formation-école entreprise qu’il a annoncé dans son discours à  la nation du 31 décembre 2017», a d’emblée annoncé le Premier ministre, M. Mahammed Boun Abdallah Dionne. Il présidait,  hier à Dakar, la 17e édition du Forum du premier emploi du Mouvement des Entreprises du Sénégal(MEDS). Ce projet,financé à plus de 5 milliards FCFA, soutiendra la formation de 10 000 jeunes en versant une allocation mensuelle de 40 000 FCFA à chaque apprenant enrôlé par une entreprise durant toute la durée de l’apprentissage. Pour le PM, ils ont discuté avec le secteur privé qui a accueilli favorablement cette initiative du Président de la République. Finalement, plus de 257 entreprises se sont signalées au lieu des 150 qui étaient éligibles pour le programme.Ce qui pousse M. Dionne à dire : « Avec cette possibilité, nous allons vers la création de 25.000 emplois. Je pense que toutes ces initiatives du Gouvernement sont importantes pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes ».A cette occasion, il a demandé aux ministres en charge de l’Emploi et de l’Insertion professionnelle,du Travail et des Organisations professionnelles et de la Jeunesse d’accélérer la mise en place des centres d’initiatives pour l’emploi et l’entreprenariat local (CIEL). A l’en croire, le Chef de l’Etat les a sommés de créer un centre par département  pour que les jeunes des milieux  urbain et rural  puissent avoir accès à la bonne information. Ce qui est le prérequis de base pour l’insertion professionnelle.

Ainsi, Mahammed Boun Abdallah Dionne a demandé aux jeunes d’aller s’inscrire parce que le Ministère de la Formation  professionnelle, en relation avec le secteur privé, est  en train de former des topographes. « C’est une offre du secteur privé de 50 topographes par région du pays et le niveau  d’étude requis  c’est le BEPC », a-t-il informé. D’après le PM,la question de l’emploi qui polarise l’attention ce matin (hier),est un enjeu de taille auquel il faut faire face, un défi à relever et un droit à assurer à la jeunesse du  pays. Le défi de la création d’emplois et de résorption du chômage des jeunes n’est pas seulement l’apanage du Sénégal, il transcende tous les pays du monde, développés comme pauvres. A l’en croire, cette  jeunesse qui est la principale bénéficiaire, est le socle de l’avenir du Sénégal. Par conséquent, le fait de l’assister, de la soutenir, de la  protéger et de la promouvoir, est un devoir de tout Gouvernement. «C’est par l’emploi que la jeunesse peut retrouver et garder sa dignité, se prendre en charge et satisfaire tous les besoins de base sans être  tentée par une quelconque dépravation ou des voyages périlleux avec tous les risques que cela comporte », a-t-il soutenu.

Zachari BADJI

À voir aussi

Gestion des déchets : Un avant-projet de loi mis en place

La gestion des déchets solides et dangereux demeure une véritable préoccupation pour les acteurs de …

Pikine : Des magistrats sans bureau

Les magistrats qui sont au tribunal de Pikine n’ont pas de bureau ! La révélation est …