téléchargement

INSERTION PROFESSIONNELLE L’ASP accompagne ses agents libérés

 L’Agence de sécurité de proximité (ASP) propose des formations à ses agents en administration et en agriculture, afin de faciliter leur insertion professionnelle et libérer la place pour de nouvelles recrues, dans le cas d’un concept dénommé ‘’Un ASP, un métier’’.

Les Agents de sécurité de proximité (ASP) sont libérés après quatre années au service de la Nation. Au risque de ne pouvoir les insérer dans le marché du travail et les secteurs de production, l’ASP, en collaboration avec des entreprises comme la Prodac, l’Anpej, la Fongip, s’est engagé à accompagner ses agents en leur offrant des formations adaptées dans les domaines de l’administration, de l’agriculture, entre autres domaines. C’est ainsi que l’ASP a organisé, hier, un atelier de cadrage, de planification et d’accompagnement de ses agents dans la capitale du Ndiambour. Selon Pape Khaly Niang, Directeur général de l’Asp, ses agents sont des engagés civiques qui ont besoin d’aide pour être insérés dans le secteur du travail. « Ils se sont engagés pour deux ans renouvelables, une fois. Avant leur sortie, il nous faut les préparer et il y a au Sénégal une potentialité de travail énorme », soutient Me Niang.
À l’en croire, « le ministère de la Formation professionnelle nous a offert 17 filières et près de 72 métiers et sous-métiers. Dès lors, on pourrait prétendre à une plateforme et près de 7 000 personnes y sont inscrites actuellement ». Par ailleurs, il demande aux Asp d’être patients pour permettre de dérouler ce programme qui leur sera bénéfique. « Mais, il faudrait songer à les aider à avoir un travail durable, et c’est ce que l’on est en train de faire avec nos partenaires », a-t-il indiqué.
À signaler que dans le corps des Asp, on retrouve des jeunes des deux sexes âgés de 24 à 40 ans, y compris des personnes à mobilité réduite, des diplômés, entre autres. En effet, le tandem « sécurité-emploi » initié à travers l’application de la plateforme de Gouvernance sécuritaire de proximité a permis de donner espoir à près de 10.000 jeunes sans emploi, en provenance de toutes les régions du pays, nous informe l’agence.

Sidy THIAM

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …