Accueil / ECONOMIE / INSTALLATION DES CONCEPTS DE PROTOTYPES Les menuisiers de Louga préviennent Macky Sall

INSTALLATION DES CONCEPTS DE PROTOTYPES Les menuisiers de Louga préviennent Macky Sall

Les menuisiers de la capitale du Ndiambour ruent encore dans les brancards. Dans une dynamique de guerre contre des pratiques qu’ils jugent impertinentes, notamment à propos des concepts de prototypes que l’État veut lancer, Ousmane Fall et ses camarades invitent le président Macky Sall à la prudence.

Le patron des menuisiers de Louga, qui parle par expérience, pour avoir participé au même procédé du temps du magistère d’Abdou Diouf, avertit qu’il (Macky Sall) perd énormément de temps. « Ça ne peut pas se faire dans deux ans. Même si ça commençait, aujourd’hui, même », a-t-il prévenu, précisant au passage que les prochaines élections ne verront pas la fin de la mise en place de ces concepts de prototypes. Ousmane Fall indique, d’ailleurs, à ce propos, « qu’il n’est même pas pertinent de faire des concepts que personne ne produit au Sénégal ». Pour lui, c’est non seulement « une perte d’argent mais aussi de temps ».

Par ailleurs, les menuisiers continuent de dénoncer la part très « petite » des importations que l’État réserve aux « nationaux ». Soulignant qu’il n’y a rien de nouveau parce que les 15%  existent depuis Senghor et même jusqu’à Abdoulaye Wade. Ousmane Fall et ses collègues indiquent que le nouveau pouvoir doit se ressaisir. Il se plaint d’avoir entendu un directeur, représentant l’État dans un débat télévisé, se réjouir des 15% attribués aux Sénégalais parce que même dans les 85%  réservés aux étrangers, il y a des Sénégalais. « C’est absolument hallucinant quand on sait que ceux qui font l’importation sont des Sénégalais », a-t-il laissé entendre, confiant que si telle était la raison, le Président Macky Sall n’avait pas alors besoin de prendre des mesures sur le riz parce que ce sont les Sénégalais qui l’importent. Les menuisiers de Louga pensent que le Président Macky Sall doit privilégier les nationaux, car à l’heure actuelle, seule la question du patrimoine peut faire avancer le Sénégal. Et le président doit revoir sa position par rapport aux conditions de travail des menuisiers. Car les chefs d’entreprises du bois sont « asphyxiés par les impôts ».

Sidy Thiam

Share This:

À voir aussi

TRAFIC MARITIME Forte baisse des débarquements de marchandises au Port de Dakar

Les débarquements de marchandises au Port autonome de Dakar (PAD) ont connu une baisse de …