INSUFFISANCE DE RESULTATS ET INSUBORDINATION : Yeumbeul Sud réclament le départ de son maire

C’est la première fois, en moins de trois ans de gestion, qu’un maire de commune est sommé de plier bagage. Et les populations sont unanimes, suite à la sortie médiatique de l’édile en question accusant une conseillère économique, sociale et environnementale de confection frauduleuse de listes électorales, avec la complicité du sous-préfet des Niayes, à réclamer le départ de Bara Gaye.

La commune de Yeumbeul Sud ne veut plus de son maire dont elle demande la démission, pour insuffisance de résultats, manque de vision et pour avoir gratuitement accusé le sous-préfet des Niayes, une institution de la République et une membre du Cese, de fraude sur les listes électorales. «Bara Gaye qui est arrivé accidentellement à la tête de Yeumbeul Sud lors des élections locales du 29 juin dernier, après avoir trahi ses frères de parti, verse dans la calomnie. Sa place n’est plus à la mairie. Il a raté la meilleure occasion de se rectifier, après son séjour carcéral de six mois pour offense au chef de l’Etat. Calomnier les gens est sa pratique politique favorite», dira le porte-parole des populations de la commune. Ces dernières sollicitent l’intervention des plus hautes autorités pour le départ du maire de leur localité, «Le sous-préfet des Niayes, en l’occurrence Abdou Aziz Diagne, que Bara Gaye a accusé d’être en complicité avec la conseillère économique et sociale, mérite respect et considération. La préfecture est une institution. M. Diagne n’a jamais été impliqué dans des affaires politiques, ni des querelles depuis qu’il a été affecté dans cette zone», poursuivent, ulcérées, les populations de Yeumbeul Sud.

Sada MBODJ

Voir aussi

LOUGA La coordination communale du PS en phase avec Khalifa Sall

‘’La situation qui mine le Parti socialiste est déplorable. C’est un acharnement visant à déstabiliser …