Accueil / TECHNOLOGIES / Intel assoit son hégémonie avec ses Xeon Scalable
Lisa Spelman, directrice générale en charge de la gamme Xeon et datacenter chez Intel, à Brooklyn pour le lancement des Xeon Scalable. (Crédit S.L.)

Intel assoit son hégémonie avec ses Xeon Scalable

Leader incontesté sur le marché des serveurs x86 depuis la quasi disparition de son concurrent AMD, Intel ne ménage pas ses efforts pour contrer le timide retour de ce dernier. Avec sa plateforme Xeon Scalable, le fondeur entend asseoir sa domination avec des innovations comme l’architecture Mesh, les instructions AVX 2 et QuickAssist.

[huge_it_share]

Lisa Spelman, directrice générale en charge de la gamme Xeon et datacenter chez Intel, à Brooklyn pour le lancement des Xeon Scalable. (Crédit S.L.)

 

En direct de New York – C’est dans un ancien hangar de la marine américaine à Brooklyn, accueillant désormais des start-ups (au sein de l’incubateur New Labs), qu’Intel a dévoilé ses Xeon Scalable, également connus sous le nom de code Purley (voir détails et prix des 50 nouvelles puces sur le site ArkIntel). Reposant sur l’architecture Skylake avec une gravure 14 nm, ces derniers viennent remplacer les Xeon Broadwell et sont spécifiquement désignés pour répondre aux charges de travail les plus complexes comme l’IA, le cloud et les datacenters traditionnels. Cette famille de processeurs se décline en plusieurs versions : De Bronze en entrée de gamme à Platinum en haut de gamme – avec 28 cœurs en 2, 4 ou 8 sockets avec une bande passante de 1,5 To pour la mémoire – pour équiper des serveurs, des baies de stockage et des équipements réseau. La famille Xeon Scalable regroupe en fait des puces S3, S4, S6 et S8 – exit les E5 et E7 – au sein d’une plateforme unifiée avec des références design pour les fournisseurs de serveurs et de services cloud : HPE, DellEMC, Cisco, Huawei, Fujitsu d’un coté, Google et Facebook de l’autre.

Toujours gravée en 14 nm, la puce Xeon Scalable inaugure les instructions AVX 512 et l’architecture Mesh. (Crédit S.L.)

Traiter plus de données plus rapidement 

Comme l’a souligné Navin Shenoy, directeur général en charge de l’activité datacenter group d’Intel, « la plateforme [Xeon Scalable] se destine au cloud, à l’analytique et à la 5G pour connecter tous les utilisateurs et rendre le quotidien plus simple et plus sécurité grâce au partage et à l’exploitation des données. Beaucoup de données sont encore créées sans pouvoir être analysées. C’est un changement fondamental pour les prochaines années ». Le gain attendu en performances est attendu à x1,65 selon les estimations du fondeur de Santa Clara qui met en avant trois améliorations principales.

Selon les dirigeant d’Intel, la famille Xeon Scalable vient augmenter les performances des serveurs dans les centres de calcul qui peinent à faire face à l’augmentation de la quantité de données transitant dans le cloud, l’expansion constante des bases de données et des ensembles de données pour l’apprentissage machine. Il s’agit d’optimiser les charges de travail et freiner les coûts opérationnels.

À voir aussi

GOOGLE PIXEL BUDS : DES PREMIERS RETOURS ENTHOUSIASTES

Prévus pour faciliter la communication entre deux personnes usant de langages différents, les Google Pixel Buds ont …

Paris veut installer une école de cybersécurité à Dakar

Le ministre français des Affaires étrangères et de l’Europe, Jean Yves Le Drian, a annoncé …