ACTUALITE

INTERDICTION DE LA BURQA Imam Ismaïla Ndiaye : « Ne soyons pas  ceux-là qui vont valider ces lois françaises au Sénégal »

  • Date: 23 novembre 2015

 L’Association Daroul « Istikhama » pour l’éducation et le développement a désavoué le président de la République, Macky Sall, sur l’interdiction du port du voile intégral au Sénégal. Cette association soupçonne l’actuel gouvernement de rouler pour la France en voulant valider une loi du pays de Hollande au Sénégal.

Imam Ismaïla Ndiaye, dans son face-à-face avec la presse, n’a pas apprécié les mesures prises par le président de la République sur l’interdiction du port du voile intégral au Sénégal. « L’État n’a pas  à s’immiscer dans les questions qui peuvent faire comprendre à certains, qu’il est en train de combattre  la religiosité. Interdire le port de la burga, c’est une solution facile. On ne peut pas dire que ces comportements seraient la source du terrorisme. À Paris, les terroristes qui ont commis des attaques n’ont pas porté de cagoule, ni de voile intégral », clame Imam Ndiaye. Sur cette interdiction, il soupçonne le gouvernement de copier la France. « Pour moi, c’est transposer le problème de genre chez nous. Pour moi, il est inopportun d’interdire le port du voile, ça ne dérange à rien du tout. Si c’est le cas, il faudra interdire les véhicules teintés dans ce pays. Si la France à des problèmes avec le voile intégral pour des questions de civilisation et que ces lois sont  en train de  diviser leur communauté, il ne faudrait pas  que nous soyons ceux-là qui vont valider ces lois françaises au Sénégal. Et les blancs vont dire même le Sénégal, qui est un grand pays musulman, a interdit le port du voile », ajoute l’imam Ndiaye. Ces intellectuels et chercheurs ont donné l’exemple de la femme du ministre de la Communication du Nigeria, qui porte le voile intégral, « pourtant un pays où Bokko Haram tue chaque jour, personne n’a  parlé de l’interdiction du port du voile ».

L’Association Daroul « Istikhama » pour l’éducation et le développement demande au gouvernement de faire attention et de ne pas s’emparer d’un combat qui n’est pas le sien. « L’injustice de l’Occident ou l’iniquité de l’Orient ne doivent en aucune manière influer sur nos comportements, car nos principes sont immuables, en ce qui concerne la tolérance et le juste milieu », avertit-il. Et l’imam Ndiaye de renchérir : « Il faut que l’État accentue la lutte contre le chômage des jeunes, dans la banlieue, et la revivification d’un enseignement arabo-islamique profond et modéré. Sachant que  la plupart de ceux qui sont tombés dans les travers de l’extrémisme religieux ignorent les fondamentaux de l’islam ».

Ibrahima Khalil DIEME

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15