Accueil / SOCIETE / INTERDICTION DE L’UTILISATION DES MATIÈRES PLASTIQUES La loi officiellement entrée en vigueur, hier

INTERDICTION DE L’UTILISATION DES MATIÈRES PLASTIQUES La loi officiellement entrée en vigueur, hier

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, a officiellement lancé, hier, à Sicap Mbao, la Semaine de récupération des déchets plastiques. La cérémonie a coïncidé avec l’entrée en vigueur de la loi interdisant l’utilisation des sachets plastiques sur l’ensemble du territoire national.

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable qui intervenait à l’occasion de la cérémonie de lancement de la Semaine nationale de ramassage des ordures plastiques a annoncé que le Gouvernement va par le biais de son ministère « mettre en place 50 points de collecte ». Et de renchérir : « Les 50 points de collecte que nous allons mettre en place vont à terme, pour chaque point, permettre la création de 2 emplois directs et 3 emplois indirects ». Abdoulaye Bibi Baldé a, en outre, alerté sur les conséquences néfastes des déchets sur les autres secteurs socio-économiques, non sans inviter les Sénégalais à des « comportements écologiquement plus responsables ».

Toujours sur la même lancée, le Ministre ajoute : « La dissémination des déchets plastiques a des conséquences qui affectent d’autres secteurs de la vie, tels que la santé, l’économie. Leur dispersion dans les paysages contribue, entre autres, à la dégradation des terres, entrainant de façon automatique la baisse des rendements agricoles ». Abdoulaye Bibi Baldé a  aussi fait part  de la volonté du Gouvernement de mieux accompagner les principaux acteurs qui s’activent dans le recyclage des déchets plastiques, en procédant notamment à la création de nouveaux points de collecte. « Le Gouvernement est disposé à appuyer les filières de collecte des déchets plastiques qui sont de véritables générateurs d’emplois. Et l’objectif que nous nous fixons à travers l’érection des points de collecte en question est d’aider à la création d’emplois verts », soutient-il. Il a, en outre, plaidé pour une meilleure sensibilisation des Sénégalais, afin de les amener à des comportements plus responsables. « Le Sénégal importe, chaque année, plus de 100 millions de tonnes .Toutefois, il ne réussit qu’à en recycler 8040 tonnes. Il nous faut, sous ce rapport, changer nos modes de consommation, en renforçant l’information et la sensibilisation des populations, afin de promouvoir des comportements plus citoyens », indique-t-il. Signalons que la cérémonie s’est déroulée en présence du ministre du Commerce, Alioune Sarr.

Djiby GUISSE


Share This:

À voir aussi

INSOLITE- Le forage du village du chef de cabinet de Macky, en panne depuis plus de 3 ans

  Les programmes annoncés par le Président Macky Sall, pour atténuer la souffrance des populations …