téléchargement

INTERDICTION DU PLASTIQUE Baldé implique le privé

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Bibi Baldé, a présidé, hier, dans la capitale du Ndiambour, la Semaine régionale de ramassage des déchets plastiques. Rappelant l’entrée en vigueur de la loi 2015/09 relative à l’interdiction de la production, de la détention, de la distribution des sachets plastiques de faible micronnage, il a exhorté le secteur privé à faire preuve d’ingéniosité et de créativité en saisissant l’opportunité que constitue le marché des emballages pour faire de bonnes affaires.

La loi interdisant la détention, la distribution et l’utilisation des sachets plastiques de faible micronnage, a été votée le 4 mai 2015 et entrée en vigueur au Sénégal, depuis le 4 janvier 2016. L’annonce a été faite, ce vendredi, dans la capitale du Ndiambour, par le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Bibi Baldé. Selon lui, la durée de vie des objets plastiques variant entre 3 à 4 siècles constitue un sérieux problème environnemental. « La gestion des déchets ménagers et assimilés, ceux en plastiques en particulier, constitue encore une véritable préoccupation environnementale pour le Gouvernement et nos Collectivités locales. Le problème se pose, aujourd’hui, avec acuité, au regard du spectacle désolant qu’offre la prolifération des sachets plastiques de faible micronnage utilisés comme emballage, dispersés dans les milieux naturels et artificiels au niveau de nos villes et de nos campagnes ». À l’en croire, c’est fort de ce constat que le Gouvernement du Sénégal a pris la mesure d’interdire les sachets plastiques. Poursuivant son propos, il ajoute : « À travers le vote et la promulgation de cette loi, l’État du Sénégal pose ainsi les bases d’une gestion écologiquement rationnelle et durable du plastique et de ses sachets. Le président Macky Sall a donné des instructions fermes pour l’organisation, sur l’ensemble du territoire national, d’une campagne nationale de ramassage des déchets plastiques pour marquer l’entrée en vigueur de cette loi et d’y impliquer tous les acteurs évoluant dans le domaine de l’environnement ».
Pour ce faire, Abdoulaye Bibi Baldé annonce que son département va accompagner ceux qui évoluent dans le secteur du recyclage à travers la création de 50 nouveaux points de collecte. Le ministre de l’Environnement et du Développement durable n’a pas manqué de se réjouir de cette loi qui vient à son heure. Il a lancé un appel solennel à l’endroit du secteur privé de faire preuve d’ingéniosité et de créativité en saisissant l’opportunité que constitue le marché des emballages pour faire de bonnes affaires.
À noter que la Semaine régionale de ramassage des ordures prendra fin le 10 janvier prochain. Des campagnes de ramassage des objets plastiques sont concomitamment prévues dans les capitales régionales de Thiès, Louga, Diourbel et Kaolack.

Sidy Thiam

Voir aussi

telechargement-6

INSECURITE ET SERIE DE MEURTRES Oumar fait … Maal aux Sénégalais

Le sang jaillit, coule et coule encore. Les esprits et les regards des citoyens sont …